×L'Editorialjustice régions Dossiers Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

INDH: La liste des bénéficiaires arrêtée

Par L'Economiste | Edition N°:2267 Le 03/05/2006 | Partager

. 264 quartiers urbains et 403 communes rurales . Plus de 6,2 millions de personnes concernées. 2,5 milliards de DH pour cette annéeLA troisième réunion du comité stratégique d’hier, présidée par le Premier ministre, a été l’occasion de dresser le bilan du programme d’urgence lancé au cours du dernier trimestre de 2005, mais aussi de présenter le résultat du ciblage des communes rurales et des quartiers urbains. Driss Jettou a donné la parole aux membres du comité stratégique qui comprend une grande partie du gouvernement et plusieurs DG d’établissements publics. Pour Abderrahim Harouchi, le comité de pilotage a décidé d’accompagner 10 communes rurales les plus pauvres au niveau de la préparation et la mise en œuvre des projets. Fathallah Oualalou est revenu sur les financements extérieurs, estimés à 20% de l’enveloppe globale de l’INDH. Lors des assemblées générales de la Banque mondiale et du FMI, on a demandé au Maroc de présenter l’INDH. Au cours de la prochaine réunion des pays du Mena et du G8, le Maroc exposera cette initiative. Des discussions sont en cours avec l’Union européenne. Mais rien de concret à part les 35 millions de yuans (soit près de 38 millions de DH) que la Chine a décidé de mettre dans l’INDH à l’occasion de la visite de son président au Maroc. «La Banque mondiale veut accorder des prêts et des dons» comme le précisera le Premier ministre.Quant à Mustapha Mansouri, il a attiré l’attention de l’assistance sur la nécessité d’impliquer le secteur privé dans cette opération. «Nous pourrons demander par exemple à de grandes entreprises d’intervenir dans telle ou telle région», a dit le ministre de l’Emploi. Mustapha Oulbacha abonde dans le même sens. Le secrétaire d’Etat à la formation professionnelle s’est interrogé sur la faible participation des collectivités locales dans le financement de l’INDH. En fait, l’évaluation présentée lors de la réunion du comité stratégique s’est basée sur le programme d’urgence du dernier trimestre de 2005. «A cette période, les collectivités locales avaient déjà bouclé leur budget», a rappelé le ministre de l’Intérieur. Pour Chakib Benmoussa, le bilan est positif, mais il s’agira d’améliorer les moyens de communication et de réfléchir à de nouveaux modes. «Il n’y a pas assez de visites de terrains», a regretté le ministre de l’Intérieur.Auparavant, le comité stratégique a pris connaissance de l’identification nominative des quartiers urbains et des communes cibles. Ainsi, une liste de 264 quartiers dans 30 villes éligibles à l’INDH a été arrêtée. Les quartiers identifiés présentent notamment un déficit en infrastructure de base, un taux d’abandon scolaire élevé et un niveau de chômage important.Pour les communes rurales, le ciblage a identifié 348 dont le taux de pauvreté est supérieur à 30%. A cela s’ajoutent 55 communes dont le taux de pauvreté dépasse la moyenne nationale établie pour l’INDH à 22%. Ainsi, le total des communes rurales pouvant bénéficier du programme de la lutte contre la pauvreté sur la période 2006-2010 s’élève à 403. La population globale concernée par l’INDH s’élève à 6,25 millions de personnes dont 3,75 millions de personnes vivent dans le monde rural. En ville, ils seront plus de 2,5 millions habitants à bénéficier de cette opération. Rappelons qu’au cours de son intervention, le Premier ministre a abordé le budget affecté aux différents projets au cours de cette année. Celui-ci s’élève à 2,5 milliards de DH. On a ainsi alloué 8 millions de DH par quartier cible et 5 millions par commune cible. Ce qui fait dire à Aziz Dadès, gouverneur en charge de l’INDH au ministère de l’Intérieur, que les crédits programmés pour la période 2006-2010 s’élèvent à 8,237 milliards de DH dont plus de 2 milliards consacrés au monde rural et 2,1 milliards au programme urbain. Le programme transversal absorbe 2,3 milliards de DH et la lutte contre la précarité 1,8 milliard. Quant au reliquat par rapport aux 10 milliards de DH initialement prévus, soit 1,7 milliard, il est en cours de programmation.


Anniversaire

LE comité stratégique veut célébrer l’anniversaire de l’annonce du discours du 18 mai 2005 relatif à l’INDH. Plusieurs idées ont été avancées comme la mise en place de l’Observatoire national du développement humain ou encore le lancement du site Internet consacré à l’INDH. A cela s’ajoute la présentation de reportages sur les projets-phares en cours de réalisation ou terminés. Outre des plateaux de télévision, on compte organiser entre 4 et 6 forums régionaux thématiques avec des délégations ministérielles.Mohamed CHAOUI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc