×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

Industrie Pharmaceutique

La nouvelle vie de Benabderazik
Par L'Economiste | Edition N°:624 Le 26/10/1999 | Partager

· Le laboratoire Ingepharm, dont le pharmacien est administrateur, devient Addawa
· L'entreprise se positionne sur la pharmacie familiale et les produits d'hygiène


Même s'il garde un souvenir amer de la campagne d'assainissement, le pharmacien Mohamed Mounsif Benabderazik veut tourner la page. Il préfère se concentrer sur l'avenir. L'objectif est de relancer le laboratoire Addawa, ex-Ingepharm. L'ancienne appellation a été suffisamment, il est vrai, médiatisée dans l'affaire de la gammaglobuline.
Aujourd'hui, Addawa se positionne sur le segment de la pharmacie familiale. Il s'agit de proposer des gammes de produits de prévention sans ordonnance. «Nous allons oeuvrer pour que ces produits soient accessibles aux petites bourses, surtout qu'il existe un déficit en matière de couverture médicale», soutient M. Benabderazik, administrateur-délégué d'Addawa. Le marché sur lequel se positionne Addawa est porteur. Le manque d'hygiène et de prévention sont responsables de nombreuses maladies. Le laboratoire qui est en phase de redémarrage veut créer le besoin en attendant le développement de son marché. «Nous ne voulons pas attaquer le segment des médicaments génériques dans la mesure où l'offre est déjà importante, ajoute-t-il. Addawa cherche à développer une niche et y apporter une valeur ajoutée. Des négociations avancées sont en cours actuellement avec une dizaine de laboratoires internationaux. La commercialisation effective de ces médicaments est prévue dans douze mois, le temps d'avoir toutes les autorisations. Addawa affiche de grandes ambitions. Il compte passer au conditionnement à très court terme et à la fabrication sur le long terme. Parallèlement à la pharmacie familiale, Addawa se positionne également sur le marché des produits d'hygiène. Ces derniers seront destinés notamment aux industries agro-alimentaires et vétérinaires. Un premier contrat a été signé au cours de cette année avec le laboratoire français Ceetal pour la commercialisation des produits d'hygiène et de désinfection. La présentation de ces produits a eu lieu avant-hier par les responsables de ce laboratoire. L'objectif des responsables d'Addawa est de passer de 30 à 50 personnes en termes d'effectif. Avec un investissement situé entre 10 et 15 millions de DH, le laboratoire table sur un chiffre d'affaires de 30 millions de DH d'ici trois ans.

Mohamed DOUYEB

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc