×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Groupe Banques Populaires
Rapport «new look» pour 2005

Par L'Economiste | Edition N°:2349 Le 29/08/2006 | Partager

. Créances en souffrance: 10% d’ici 2008Le Groupe Banques Populaires a publié un rapport annuel «new look» pour l’année 2005. Edité sous un format magazine, le document est scindé en cinq parties qui détaillent les réalisations du groupe à tous les niveaux. Il contient également une présentation détaillée des comptes sociaux et consolidés. Mais avant de traiter ces éléments, le rapport s’attarde sur les chiffres clés du groupe qui ont pour rappel réalisé des progressions contrastées l’année dernière par rapport à 2004. Si le PNB (produit net bancaire) s’est limité à une timide progression de 4% pour s’établir à 5,76 milliards de DH, le résultat net a bondi de 31,6% à 1,68 milliard de DH. Les crédits et les dépôts ont clôturé l’année sur une hausse de 13 et 11,6% à 49,8 et 98,7 milliards de DH respectivement. Le réseau de la banque comptait, fin 2005, 530 agences qui géraient plus de 736.000 cartes monétiques. La banque ne veut pas en rester là. Elle table sur une progression moyenne de 10,3 et 15,8% respectivement pour ses ressources et ses crédits et veut ramener le taux de créances en souffrance de 12 à 10% d’ici 2008. La première partie du rapport traite de la mobilisation de l’épargne. Le groupe comptait fin 2005 près de 2,3 millions de clients, dont près de la moitié (44,74%) sont des particuliers résidents. Il est toujours leader sur le marché des MRE avec une part supérieure à 58%. La deuxième partie du rapport aborde la contribution de la Banque Populaire au financement de l’économie. Les crédits se répartissent entre les crédits immobiliers (34%), les crédits de trésorerie (28%) et les crédits à l’équipement (22%). La troisième partie met en valeur les réalisations du groupe sur les marchés financiers. A commencer par l’asset management dont l’actif net sous gestion a progressé de 22%. L’activité corporate a aussi réalisé une progression remarquable (25,3%). Les crédits accordés aux grandes entreprises se chiffrent à 5,4 milliards de DH fin 2005. Les deux parties restantes concernent les relations du groupe avec ses sociétaires ainsi que sa responsabilité sociale. En effet, l’année dernière a connu l’adhésion de 51.689 nouveaux sociétaires qui portent à plus de 465.000. N.Sq

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc