×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Régions

Fès: Le CRI peaufine sa communication

Par L'Economiste | Edition N°:3503 Le 07/04/2011 | Partager
Objectif: encourager l’investissement
Les potentialités de la région mises en valeur

Site web, monographie, brochures, DVD interactifs, guide de l’investissement… Le CRI Fès-Boulemane a mis le paquet pour réussir sa stratégie de communication…

A Fès, le Centre régional d’investissement (CRI) vient de dévoiler une nouvelle stratégie de communication interne et externe. Destinée à dynamiser l’attractivité économique de la région, cette stratégie vise à promouvoir l’image du Centre, à favoriser la circulation des informations pertinentes qui répondent aux besoins réels du personnel, des investisseurs et des porteurs de projets et à veiller à la cohésion des actions de communication. Site web, monographie, brochures, DVD interactifs, guide de l’investissement…tout y est.
«Notre stratégie s’articule autour de deux grands axes complémentaires, portant d’un côté sur des mesures de communication mises en œuvre pour attirer les porteurs de projets avérés et de l’autre des actions de sensibilisation incitant et appuyant les investisseurs dans la réalisation de leur projets», indique Youssef Rabouli, qui était jusqu’à hier, directeur par intérim du Centre (à l’heure où nous mettions sous presse, on a appris que Jamal Attar a été officiellement nommé directeur du CRI-Fès Boulemane. Il occupait les mêmes fonctions au CRI de Kénitra). Et de poursuivre: «l’ensemble des mesures s’accompagnent aussi d’une véritable stratégie de promotion, le but étant de proposer le développement d’une nouvelle vision stratégique pour l’investissement à Fès, axée sur le moyen et le long termes. Le nouveau plan de Com’ vise aussi la valorisation de l’offre économique de la capitale spirituelle avec un rayonnement territorial aussi bien national qu’international. Il donne également des données pratiques sur les incitations fiscales à la création et au montage des projets d’investissement, les dernières opportunités d’investissement, les secteurs porteurs, les projets structurants ainsi que les programmes de développement régionaux dans les secteurs de l’artisanat, le tourisme, l’industrie et l’agriculture.
L’ambition du CRI, à travers ce plan marketing, est de pouvoir attirer de nouveaux capitaux. Notons que ce plan s’inscrit dans le cadre d’une démarche purement promotionnelle. A ce propos, les efforts menés par les pouvoirs publics pour engager un processus de métropolisation sont largement expliqués. Pour l’ex-responsable du CRI, l’originalité de la région découle de sa diversité sur le plan physique et naturel. Située au centre-nord du Maroc, intégrant en partie la plaine du Saïss et côtoyant le Moyen-Atlas, la région Fès-Boulemane est considérée comme un carrefour entre l’est et le nord-est d’une part, et le sud-ouest du pays d’autre part. La région est une terre de contrastes mêlant à la fois lacs, montagnes, vallées et forêts propices à un investissement riche et diversifié et possédant un climat idéal favorable à un tourisme durant toute l’année et aux activités de plein air offrant une agréable qualité de vie.
Pour ce qui est des atouts de Fès, il y a d’abord une médina hors du commun. Laquelle constitue un patrimoine historique, culturel et naturel exceptionnel (sites, paysages, monuments et vestiges de renommée internationale). Classée patrimoine universel, Fès s’appuie aussi sur des infrastructures modernes. En fait, la situation géographique de la région à travers ses infrastructures existantes et celles projetées (autoroutes, aéroport international,…) constitue un atout majeur pour accueillir de grands projets dont les buts recherchés sont inscrits comme priorités nationales. Fès est dotée aussi d’un aéroport international. Elle est aussi desservie par un réseau ferroviaire et autoroutier liant l’est à l’ouest et le nord au sud. S’agissant des télécommunications, la ville dispose d’une offre conforme aux normes internationales, numérisée, sécurisée et diversifiée, caractérisée par la sécurité d’une bande passante (connectivité et qualité garantie), une gestion autonome ou à distance, et une disponibilité optimale de la bande passante du réseau.


Compétences


CÔTÉ main-d’œuvre, la région de Fès-Boulemane dispose d’un pôle de formation, de recherche et d’innovation comprenant deux universités et un centre de plantes médicinales et aromatiques.
Avec un taux d’urbanisation de 76%, les jeunes de moins de 20 ans constituent 41% de la population (un potentiel fort intéressant) de la ville. L’on recense, enfin, 93 centres de recherches et laboratoires, 101 unités de formation et de recherche, et plus de 60.000 étudiants. Outre une disponibilité en ressources humaines qualifiées rendant les coûts de production convenables et attractifs.


De notre correspondant,
Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc