×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Fès fête son art culinaire

Par L'Economiste | Edition N°:2252 Le 10/04/2006 | Partager

. Un festival programmé du 28 au 30 avril Du 28 au 30 avril, Fès célèbre l’art et l’histoire gastronomiques de la région. De la médina à la nouvelle ville, en passant par les lieux pittoresques, les habitants sont invités à déployer tous les efforts pour que l’événement soit un festival de saveurs, d’odeurs et de couleurs. Cette 3e édition sera inspirée de la thématique de «La cuisine du lien». «Pendant trois jours, elle sera l’occasion de tracer un chemin entre les deux rives de la Méditerranée, d’aller à la rencontre de nos traditions et de nouvelles expériences culinaires», indique Mohamed Kabbaj, président de la Fondation Esprit de Fès. Dans cette optique, l’art de vivre autour de la gastronomie, à l’instar de la musique (en référence au Festival des Musiques Sacrées du Monde), fonde un terrain possible d’entente où le dialogue entre les cultures et les civilisations, dédié au partage et à la découverte, mais aussi à la création et à l’innovation, servira de socle pour les rencontres à venir. Ce festival est consacré à l’éveil des sens et à la créativité, mais aussi à la réflexion et au débat avec des chefs de grands renoms, venus de tous horizons, lors de conférences ou dans des ateliers. Il s’agit de mettre en lumière la cuisine marocaine tout en la questionnant sous le regard investigateur de grands maîtres de la cuisine occidentale, traditionnelle ou expérimentale, pour lui permettre d’explorer et de révéler ses divers champs d’expression possibles. A titre d’exemple, Fès reçoit Hervé This, chimiste et physicien du collège de France, devenu l’un des plus grands maîtres dans l’art de manipuler le goût. Cet événement, inédit au Maroc, s’inscrit dans un contexte où les pratiques alimentaires contemporaines ont subi ces cinq dernières années, en marge des tendances comme le «Fusion Food» ou le «Fooding», des mutations profondes qui se sont produites au gré des créations hybrides initiées tant par les chefs, que les cuisiniers, les vignerons, les agriculteurs, les artisans, les producteurs, les chercheurs, les designers, les architectes… dans une dynamique expérimentale. Qu’en est-il de la cuisine Marocaine? Où se situe-t-elle dans ce contexte? Sans attendre d’elle de suivre les chemins identiques d’évolution empruntés par la cuisine contemporaine, quelles sont ses perspectives d’enrichissement et de rayonnement tant au plan national qu’international? Des éléments de réponse à ces questions émergeront certainement pendant les trois jours d’échange.Reste à signaler que ce festival aura été proposé et conçu à l’initiative de Fatema Hal, ambassadrice de la cuisine marocaine à Paris, où elle a créé son restaurant de gastronomie marocaine, le «Mansouria» en 1984. L’événement est organisé en partenariat avec la Fondation Esprit de Fès et le Conseil régional du tourisme de Fès. De notre correspondant,Youness SAAD ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc