×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Culture

Exposition originale de miniatures

Par L'Economiste | Edition N°:2639 Le 26/10/2007 | Partager

. Des maquettes de voitures en papier au Sugar Hill à Casablanca. Mélange de passion automobile et d’art plastiqueKamal Lyatim est un jeune homme qui brûle de passion pour ses maquettes et qui le fait savoir. Son dada, c’est de fabriquer à échelle réduite et de ses propres mains, des voiturettes en papier qui ressemblent à s’y méprendre aux modèles miniature en métal. D’ailleurs, le public a su apprécier l’originalité de son art lors de son exposition Paper Cars qui se déroule du 25 octobre au 8 novembre au café Sugar Hill à Casablanca. Un événement avant-gardiste parrainé par Atlantic Radio qui permettra aux passionnés d’automobiles de découvrir l’art de la maquette. La passion de ce jeune artiste pour les voitures, que ce soit les belles italiennes ou les imposantes allemandes, le pousse à les scruter sous toutes les coutures. Il travaille à partir de photos, ce qui rend l’exercice légèrement plus ardu, car difficile de mesurer les volumes et d’évaluer les formes complexes. Il arrive toutefois, avec un talent certain, à les «maquettiser» avant de couper les formes et les mettre en place. Et les modèles que Lyatim a sélectionné ne sont pas les plus faciles à reproduire. Des voitures mythiques aux berlines de rêve, tout y passe. La Ferrari, la Bugatti et l’incontournable Rolls Royce. La préparation de cette exposition a duré plus de 5 mois sans compter les maquettes. En effet, chaque modèle nécessite beaucoup de temps et un travail minutieux. Par exemple, Lyatim a dû travailler quelque 260 heures pour réaliser la Cadillac Séville. Tous les détails comptent. Un millimètre d’écart et c’est toute la maquette qui doit être refaite, explique-t-il. L’artiste compte à son actif plus d’une centaine de modèles de miniatures automobiles et a pu participer avec ses réalisations à plusieurs concours tels que le Mondial de la maquette à Paris, ou encore les Championnats d’Europe de modélisme. «Je reçois également des commandes de collectionneurs privés pour des reproductions de modèles uniques», fait-il observer. C’est grâce à sa passion sans limite pour les voitures que l’artiste a pu réaliser le rêve de vivre de son art. A 6 ans, j’ai commencé mes premières maquettes. Par la suite, ma passion m’a conduit à suivre des études en Arts Plastiques. Avec cette exposition, Lyatim a surtout voulu promouvoir l’art du modélisme automobile au Maroc qui reste encore méconnu et très peu exposé. Comme projet d’avenir, l’artiste a confessé son envie de créer une association qui réunira tous les artistes amateurs de modélisme et les passionnés d’automobile.Wafa Abyad

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc