×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Essaouira: La muraille de la ville “gravement menacée”

Par L'Economiste | Edition N°:1655 Le 04/12/2003 | Partager

. Elle nécessite une intervention urgente selon les experts de l'UnescoDes experts de l'Unesco ont lancé, mardi soir, un appel pour “une intervention urgente” afin de sauver la muraille de la ville d'Essaouira “gravement menacée” par la dégradation causée par les eaux de mer. “A Essaouira, la gravité et l'ampleur des désordres causés par la mer à la muraille et aux maisons qui y sont adossées sont telles aujourd'hui qu'une brèche risque de se produire à courte échéance”, ont averti les experts qui prenaient part à Essaouira à une réunion d'évaluation à mi-parcourt du projet “Développement urbain et ressources en eau: Petites villes côtières historiques”.“Il est urgent d'y apporter une solution technique conforme aux exigences d'un site classé au patrimoine mondial. Cette solution devra respecter l'intégrité du milieu naturel et de la muraille”, ont proclamé les experts de l'Unesco à la clôture de cette rencontre internationale.Dès sa création, dans la seconde moitié du XVIIIe siècle par la volonté du sultan Sidi Mohamed Ben Abdellah, la ville d'Essaouira a été dotée d'ouvrages de défense. La ville est protégée par une enceinte crénelée, percée de portes du côté de la terre et flanquée de bastions face à la mer.Les ravages du temps et le manque d'entretien expliquent les désordres qui affectent aujourd'hui le rempart et beaucoup de constructions de la ville ancienne. Le secteur le plus menacé correspond à la courtine nord, directement baignée par la mer, là où elle protège l'ancien quartier juif, le Mellah.L'attaque mécanique des vagues représente le processus fondamental qui est à l'origine de l'état de dégradation avancé du rempart d'Essaouira du côté de la mer, dans sa partie nord-est.Lors de la séance de clôture de la rencontre d'évaluation externe de la première phase du projet “Petites villes côtières historiques”, lancé en 1997 par l'Unesco, les experts ont adopté une série de recommandations visant une réorientation du projet, en proposant des solutions alternatives concernant la gestion et la recherche scientifique, les activités-pilotes et les ressources humaines et financières nécessaires pour mener à bon port la deuxième phase.(MAP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc