×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Escalade du racisme en Corse

Par L'Economiste | Edition N°:1927 Le 29/12/2004 | Partager

. Les émigrés marocains ont échappé à deux tentatives d’attentat à Ajaccio UN foyer situé au sud d’Ajaccio (Corse, sud de la France), où résident une centaine de travailleurs immigrés, a été visé le 27 décembre par le jet d’une bouteille d’acide qui n’a provoqué aucun dégât un acte qui intervient après une autre tentative d’attentat par une charge explosive le 26 décembre, a indiqué à l’AFP le préfet de Corse, Pierre-René Lemas.“Il y a eu le jet d’une bouteille remplie d’acide et enveloppée de papier aluminium contre le foyer Sonacotra de Mezzavia à Ajaccio dans la soirée, qui a eu l’effet d’un énorme pétard sans occasionner aucun dégât mais créant une vive émotion”, a déclaré Lemas, qui “a exprimé son indignation au directeur du foyer”.Le 26 décembre, une charge de cinq kilogrammes d’un mélange de nitrate et de fioul, reliée à une mèche, avait été découverte vers 16h00 devant le même foyer par les habitants qui ont donné l’alerte. Les démineurs s’étaient rendus sur les lieux où ils avaient neutralisé l’engin.Cette tentative d’attentat a suscité de nombreuses réactions de condamnation d’élus corses, du Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP), du Conseil marocain de France, de l’Association corse contre le racisme Ava Basta et de l’évêque d’Ajaccio Mgr Jean-Luc Brunin, qui a estimé le 27 décembre que “la limite du supportable” avait été atteinte en Corse”.Le préfet de Corse a de plus rappelé que “l’action des services depuis début novembre s’est traduite par l’arrestation et la mise sous les verrous des membres présumés du groupe clandestin Clandestini Corsi, par l’arrestation des six auteurs présumés d’actes racistes en Balagne (Haute-Corse) et les deux auteurs présumés du saccage de l’Eglise Sainte-Julie près de Porto-Vecchio (Corse-du-Sud)”.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc