×
  • L'Editorial
  • Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie Internationale

    En bref

    Par L'Economiste | Edition N°:52 Le 05/11/1992 | Partager

    Le gouvernement espagnol approuve un taux de TVA de 3%

    L'Espagne a approuvé dernièrement, en Conseil des ministres, un projet de loi instaurant un taux de TVA réduit à 3% sur les biens de première nécessité tels que l'alimentation, les livres et les médicaments.

    Parallèlement, le taux maximal de TVA de 28% sur les produits de luxe a été supprimé.
    Les biens de première nécessité étaient auparavant assujettis au taux de 6% qui est maintenu pour certains produits, ainsi que le taux de 15 % pour d'autres.

    Baisse probable des taux directeurs allemands

    La dégradation de plus en plus visible de la conjoncture allemande et les difficultés persistantes à relancer l'économie vont probablement conduire la Bundeshank à réduire tant le lonbard que le taux d'escompte d'un demi-point chacun, estime un économiste en chef de l'une des plus importantes banques privées, d'Allemagne.
    Cet optimisme provient notamment de la tentative de la Buba de ramener les taux au jour le jour nettement en dessous de 9%.

    Montée en flèche des impayés bancaires en Espagne

    Les créances bancaires impayées ou dont le délai de paiement a expiré depuis plus de trois mois ont augmenté de plus de 30 % à 1.938,5 milliards de Pesetas depuis le début de l'année à fin Septembre.
    Parallèlement, les créances douteuses des banques ainsi que celles des caisses d'épargne ont également connu un accroissement.
    A la fin de l'année, les créances douteuses ou impayées pourraient dépasser 2.500 milliards de Pesetas.

    L'IFI veut une amélioration de l'assurance-crédit à l'exportation

    L'Institut de Finance International (IFI) réunissant les principales banques occidentales réclame une amélioration de l'assurance-crédit à l'exportation.
    Face à l'augmentation des investissements dans les pays en développement, l'IFI préconise en effet des changements dans les garanties du risque à l'exportation vers ces pays.
    Il propose l'allongement de la durée des garanties de crédits pour la porter de 8-10 ans à 15 ans, l'application par les agences d'assurances à l'exportation de taux d'intérêts fixes et l'amélioration de la garantie du risque politique.

    Recul des résultats des banques japonaises

    Les bénéfices semestriels des vingt et une grandes banques japonaises ont baissé de 35% à 657 milliards de Yens par rapport à la même période de 1991. Grâce à la baisse des taux d'intérêt, le profit tiré des opérations purement bancaires est toutefois en progression de 43% relativement au premier semestre de 1991. Les créances douteuses de ces banques s'élevaient à 12.300 milliards de Yens à la fin de Septembre.

    Légère baisse du déficit commercial italien

    Le déficit de la balance commerciale italienne en Septembre s'est établi à 2.174 milliards de Lires, portant à 12.686 milliards le déficit global pour les neuf premiers mois de 1992. Comparés aux périodes correspondantes de 1991, au cours , desquelles les déficits avaient atteint 3.015 et 14.125 milliards de Lires respectivement, ces chiffres marquent une légère amélioration.

    Alger lance une opération de contrôle fiscal

    Dans la politique d'austérité et d'endiguement de la pression de l'endettement extérieur engagée par le gouvernement d'Abdesslam Belaïd, est prévue une large opération de contrôle fiscal. A travers la chasse aux fraudeurs de l'impôt sur les grandes fortunes et des impôts immobiliers, très peu payés en Algérie, le gouvernement compte récupérer une somme de 40 à 60 milliards de Dinars. Cette fourchette correspond, selon les autorités algériennes, à la fraude fiscale annuelle, le recouvrement des impôts atteignant à peine 30% des sommes dues.

    L'Afrique du Sud améliore son excédent commercial

    Les exportations sud-africaines ont atteint 50,9 milliards de Rands au cours des neuf premiers mois de 1992 , en hausse de 8% par rapport à la même période de 1991. Les importations, en progression de 5% relativement à 1991 toujours, se sont élevées à 38,9 milliards de Rands. L'excédent commercial dégagé est donc de 12 milliards de Rands. Comparé à la période Janvier - Septembre de 1991, cet excédent représente une amélioration de 17%.

    Nouveau record du déficit budgétaire américain

    Le déficit budgétaire américain a atteint un montant record de 290,2 milliards de Dollars durant l'exercice 1992 achevé le 30 Septembre, selon le Trésor. Il dépasse de 7,7% celui enregistré en 1991 mais reste, néanmoins, inférieur aux 399,7 milliards de Dollars prévus en début d'exercice par l'administration Bush.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc