×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Economie Internationale

    En bref

    Par L'Economiste | Edition N°:50 Le 22/10/1992 | Partager

    · La France adopte une loi anti-corruption
    Le projet de loi relatif à la prévention de la corruption et à la transparence de la vie économique a été adopté, en première lecture Samedi 17 Ocobre. Le projet de loi, qui a recueilli 272 voix contre 256, est passé de justesse grâce à l'abstention des élus communistes. La droite, qui a dénoncé le texte, a voté contre après avoir indiqué qu'elle soumettra le texte au Conseil Constitutionnel.
    A côté de la participation au financement des activités politiques par les personnes morales, notamment, le gouvernement a accepté de maintenir une forme de commission d'agence pour l'achat d'espaces publicitaires, apaisant ainsi les polémiques montées autour des dispositions relatives à la publicité.

    · Excédent commecial japonais: nouveau record
    Au cours du mois de Septembre, l'excédent commercial japonais a augmenté de 24,9%, par rapport à la même période de 1991, atteignant le chiffre record de 12,07 milliards de Dollars, selon le Ministère japonais des Finances. Les exportations ont augmenté de 14,3%, à 31,60 milliards de Dollars, relativement à Septembre 1991. Ce chiffre dépasse de loin les importations en hausse de 8,6%, à 19,53 milliards.

    · Routiers: Bruxelles s'oppose aux avantages fiscaux italiens
    La Commission Européenne a décidé d'ouvrir une procédure contre l'Italie visant à l'abandon des avantages fiscaux accordés par le gouvernement aux transporteurs routiers.
    Ces avantages, qui représentent, selon la CEE, environ 374 millions de d'Ecus en 1992 et qui permettent aux routiers de récupérer une partie des taxes payées sur le gazole et les carburants consommés, ne sont pas conformes au réglement en vigueur dans le marché commu-nautaire.

    · La Belgique appelée à plus d'austérité
    Bruxelles devra renforcer l'austérité de son budget 1993, si elle veut limiter son déficit budgétaire à 5,2% du PNB, et à 3% en 1996 et rejoindre l'Union Economique et Européenne en 1997, selon un rapport du Fonds Monétaire International (FMI) sur le pays.
    La dette publique belge, qui atteint 8.000 milliards de Francs belges, est la plus importante de toute l'Europe occidentale, précise le même rapport.
    L'effort demandé à Bruxelles par le FMI devra davantage porter sur les réductions des dépenses que sur une augmentation de la pression fiscale.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc