×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Economie Internationale

    En bref

    Par L'Economiste | Edition N°:30 Le 21/05/1992 | Partager

    · La Russie débloque 200 milliards de Roubles pour les entreprises viables
    L'endettement de toutes les entreprises russes atteint aujourd'hui le chiffre de 1.000 milliards de Roubles.
    Beaucoup d'entre elles continuent de produire des marchandises qui ne trouvent pas premier .
    Face à cette situation, le vice-président Iegor Gaîdar a débloqué 200 milliards de Roubles de crédits. Pour les cotroyer, le vouvernement a posé deux conditions: l'entreprise doit avoir une production concurrentielle et indispensable à l'économie, c'est-à-dire justifier d'un carnet de commandes bien garni, et assurer l'effet multiplicateur du crédit accordé.
    L'octroi de ces crédits est décidé à l'échelon local par les succursales de la Banque Centrale de Russie.
    Leur coût est fixé à 53%, taux très inférieur aux 80% à 100% pratiqués par les banques commerciales.
    Les entrepses qui n'auront pas été jugées viables risquent de connaître la faillite. Une loi sur celle-ci va bientôt être examinée par le Soviet suprême, probablement le mois prochain.

    · Les négociations relatives au traité de libre-échange nord-américain vont bon train
    Les Etats-Unis, le Canada et le Mexique pourraient signer leur traité de libre échange (NAFTA) dès le mois prochain. Les négociations semblent progresser à grands pas surtout dans les secteurs de l'agriculture, de l'automobile, des textiles et du transport, lesquels avaient constitués les points d'achappement lors de la dernière entrevue, à la mi-Avril, des trois partenaires.
    D'après l'hebdomadaire mexicain Epoca, cité par l'AFP, le Mexique est prêt à inclure le maïs dans le traité, mais aucunement la production horticole.
    Le maïs serait donc protégé pendant une durée transitaire de 15 ans avec des droits de douane de 200%. De même, l'industrie automobile connaîtrait une protection pendant 10 ans alors que les quota sur les textiles mexicains seraient éliminés.
    Pour les transports, enfin, l'ouverture serait graduelle avec une restriction pour le cabotage de ville à ville dans les pays tiers.

    · Chypre lie sa monnaie à l'Ecu.
    Pour préparer le terrain à une nouvelle demande d'adhésion à la CEE (Celle de 1990 n'avait pas en de suite) Chypre a décidé de lier sa livre, qui était indexée à un panier de quinze devises comprenant notamment le dollar et le Yen, à l'Ecu.

    · La Grèce décide de rénover son système fiscal
    Le ministre grec des Finances a déposé, Mardi 12 Mai, un projet de loi prévoyant de réformer totalement le système fiscal pour l'harmoniser avec les régimes en vigueur dans la Communauté Européenne. Le texte qui sera voté le mois prochain prévoit un taux d'imposition unique de 35% pour les sociétés. Aux termes de ce projet, les agriculteurs seront obligés de déposer une déclaration d'impôts.

    · Taïwan libéralise le commerce de l'or
    Le gouvernement taïwanais vient d'élaborer un projet de loi visant à libéraliser le commerce de l'or. La loi actuellement en vigueur autorise la libre importation du métal jaune mais en interdit l'exportation.

    · France: les offres publiques d'achat (OPA) partielles sont enterrées
    Le ministre des Finances Michel Sapin a homologué, Mercredi 13 Mai, le nouveau règlement des OPA. Elles devront désormais porter sur la totalité du capital de la société et ce, afin de "mieux protéger les petits actionnaires contre les grandes OPA" explique le ministre français. Un décret va paraître au journal officiel.
    Le système des OPA à 66%, conçu il y a trois ans pour limiter le coût des restructurations industrielles n'aura pas survécu longtemps.

    · Augmentation des prix du pétrole et du gaz en Russie
    Boris Eltsine a décidé de multiplier par 5 à 6 les prix du pétrole et du gaz. Aux termes du projet qui ne précise pas encore la date de l'augmentation, le prix du pétrole passera de 350 Roubles la tonne à une fourchette comprise entre 1.800 et 2.000 Roubles, et celui du gaz de 260 Roubles à 1.100-1.600 Roubles les 1.000 mètres cubes.

    · Les ventes des Etats-Unis ont ralenti en Mars
    Les ventes des entreprises américaines ont progressé de 0,5% tandis que leurs stocks ont augmenté de 0,4%, en Mars dernier. En données corrigées des variations saisonnières, les ventes ont, en effet, atteint 547,9 milliards de Dollars contre 545,4 milliards en Février.
    Les stocks se sont élevés à 816,3 milliards contre 813,2 milliards, le mois précédent.

    · Le Burundi informatise la douane
    Un projet d'informatisation des douanes intitulé Sydonia devrait être opérationnel début Juillet 1992. Cette informati-sation, qui dispose de subventions du Fonds d'Aide et de Coopération Français, permettra un contrôle plus efficace des perceptions douanières.

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc