×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie Internationale

En bref

Par L'Economiste | Edition N°:24 Le 09/04/1992 | Partager

Tokyo abaisse son taux d'escompte
Après l'adoption, Mardi 31 Mars, du premier plan de relance depuis cinq ans, la Banque du Japon a décidé de baisser le taux d'escompte de 0,75%, à 3,75%.
Cette baisse, qui est la quatrième depuis Juillet 1991, attendue depuis plusieurs semaines déjà, aurait dû intervenir plus tôt estiment les patrons nippons pour qui le plan du gouvernement, chiffré à quelques 5.000 milliards de Yens (soit environ 1% du PNB), est trop modeste.

Les Douze sont d'accord sur le principe de la réception communautaire d'automobiles
Les Douze viennent de s'entendre sur les règles communes qui devront être observées dans toute la CEE pour la mise sur le marché des véhicules automobiles.
Autrement dit, tout véhicule réceptionné dans un pays de la CEE pourra être commercialisé librement et immatriculé dans les onze autres pays sans formalité supplémentaire. Cette directive sera effective à compter du 1er Janvier 1993.

La convention unifiée de paiement bilatéral conclue entre les pays de l'UMA est entrée en vigueur le 1er Avril 1992.
Les règlements entre le Maroc et chacun des autres pays de l'UMA, contenus dans la convention unifiée de paiement qui a été conclue à Rabat le 12 Décembre dernier et qui a pris effet dès le 1er Avril 1992, devront se faire par l'intermédiaire:
- de comptes étrangers en Dirhams convertibles qui seront ouverts dans les livres des banques marocaines au nom de leurs correspondants;
- de comptes étrangers en monnaie locale convertible qui seront ouverts au nom des banques marocaines dans les livres de leurs correspondants dans les autres pays de l'UMA.
(Source Export Infos; CMPE)

Les négociations multilatérales de Genève en matière de sidérurgie ont échoué
Menées par une trentaine de pays et commencées en 1990, ces négociations, dont le but était de parvenir à un accord multilatéral sur l'acier (MSA), en remplacement des accords d'auto-limitation conclus entre les Etats-Unis et leurs principaux partenaires, n'ont donné lieu à aucun accord.o
· Le trafic aérien international s'est intensifié en Février.
Le trafic régulier international des 205 principales compagnies a progressé de 46% en Février dernier. La progression était déjà de 14% en Janvier dernier par rapport au même mois de l'année écoulée.
D'après l'Association du Transport Aérien International (IATA), la hausse globale du trafic sur les deux premiers mois de l'année se chiffre à 10%, en comparaison avec les mêmes mois de 1990.

Bruxelles impose aux producteurs japonais de papier le paiement d'un droit antidumping
Bruxelles a décidé de faire payer un droit antidumping permanent de 1.568 Dollars par tonne de papier importé dans la communauté, à huit producteurs japonais de papier pour télécopieurs.
Parmi ces producteurs, on retrouve Fuji Photo Film, Marubeni Corp et Mitsubishi Corp.

Création d'un fonds d'assistance technique à l'ex-URSS
Le Président de la BERD (Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement), Jacques Attali et Pierre Bérégovoy ont signé un accord sur la création d'un fonds, doté initialement de 20 millions de Francs, pour l'assistance technique aux républiques de la Communauté des Etats Indépendants et aux pays Baltes.

La politique de change algérienne freine les investisseurs français
Le Directeur Général de la Caisse Centrale de Coopération Economique Française (CCCE) a déclaré que la "réticence" des investisseurs français à s'engager en Algérie est due à la politique de change du pays. Il a ajouté que la convertibilité externe du Dinar algérien était nécessaire car elle constitue un critère important pour l'investisseur privé.

L'OPEP est toujours en surproduction
Malgré une baisse de 900.000 barils par jour au mois de Mars, la production de l'OPEP a atteint 23,5 millions de barils par jour, soit 500.000 barils/jour de plus que le plafond fixé en Février et en vigueur jusqu'à la fin du mois de Juin. Côté demande, l'Agence internationale de l'Energie prévoit que les besoins mondiaux se situeront autour de 66,7 millions de barils/jour pour l'ensemble de l'année en cours, soit une hausse de 400.000 barils/jour par rapport à l'année en cours.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc