×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Emploi: Rabat offre 4.476 postes dans le privé

Par L'Economiste | Edition N°:535 Le 23/06/1999 | Partager

· Le gouvernement veut identifier les obstacles administratifs à l'investissement

· 3.203 postes de travail permanents prévus dans la région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaer par
le secteur privé en l'an 2000


LES réunions sur la promotion de l'emploi se multiplient. La dernière en date est celle organisée à Rabat le lundi 21 juin. Les obstacles administratifs à l'investissement étaient à l'ordre du jour. Le gouvernement veut recenser les différentes entraves que rencontrent les opérateurs au niveau des préfectures et des provinces.
C'est du moins ce que M. Khalid Alioua, ministre du Développement Social, de la Solidarité, de l'Emploi et de la Formation Professionnelle, a annoncé lors de la quatrième étape de l'opération "Promotion de l'emploi et de l'investissement".
Les résultats de l'enquête menée auprès des employeurs dans la région Rabat-Salé-Zemmour-Zaer ont été rendus publics à cette occasion. Les possibilités d'embauche du secteur privé pour l'an 2000 dans cette région portent sur un total de 4.476 postes dont 1.273 occasionnels. Quant au nombre de stagiaires qui seront formés, il est de 1.471.
Par province, Salé-Médina et Sala-Al Jadida figurent en tête avec 1.429 emplois permanents et 419 postes occasionnels. Viennent ensuite les provinces de Rabat, Skhirat-Témara et Khémisset avec respectivement 1.241, 496 et 37 emplois permanents. Les offres de travail occasionnels sont de 485 pour Rabat et de 317 et 52 postes respectivement pour les provinces de Skhirat-Témara et Khémisset.

La ventilation par secteur laisse apparaître, comme pour les autres étapes de l'opération, une nette prédominance de l'industrie dans la création de l'emploi. Il est question de 2.311 postes dont 490 occasionnels. De plus, le plus grand nombre de stages de formation est également prévu dans cette activité (633). Le secteur du commerce et du bâtiment et travaux publics offre respectivement 264 postes (dont 30 occasionnels) et 516 (dont 272 occasionnels). S'agissant des stages de formation dans ces deux activités, ils consistent dans 178 pour le secteur du bâtiment et des travaux publics et 96 dans celui du Commerce.
Dans le secteur public, l'investissement de près de 3 milliards de DH doit permettre de créer 24.006 emplois et réaliser 628 projets. A ce niveau, le plus grand investissement sera effectué par les services de l'Etat pour un montant de 1,4 milliard de DH alors que 11.045 postes seront créés par 118 projets. Quant aux collectivités locales, elles comptent investir 1,2 milliard de DH et créer 11.052 emplois.

Khadija MASMOUDI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc