×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossiers

Emploi & carrière
Brèves

Par L'Economiste | Edition N°:1779 Le 31/05/2004 | Partager

. Départs volontaires: Le bilan pour mi-juinLe délai pour le dépôt des demandes de départ volontaire à la retraite a pris fin le 30 mai comme prévu par le décret du Premier ministre (n°2-03-705 du 31 décembre 2003). A en croire des responsables de différents ministères (Finances, Emploi et Modernisation des secteurs publics), l’opération n’a pas connu un grand succès. Mais difficile de fournir des chiffres vu que les Finances, qui chapeautent l’opération, n’ont pas encore reçu les dossiers des différents ministères. Une réunion est d’ailleurs prévue début juin avec l’ensemble des départements pour procéder à une évaluation, indique un responsable des Finances. “Et ce n’est que vers la mi-juin que le bilan de l’opération pourra être fait”, ajoute-t-on. Rappelons que cette première vague n’intéresse que les fonctionnaires classés dans les échelles 1 à 9, soit 20.000 personnes. Pour être éligibles à la retraite anticipée, ils doivent justifier de 21 ans de service effectif pour les hommes et 15 ans pour les femmes. Au total, 62.000 personnes sont concernées par ce plan d’encouragement au départ anticipé à la retraite. . Maroc-Guinée: Rencontre pour promouvoir l’emploiLe ministre de l’Emploi, Mustapha Mansouri, et son homologue guinéen, Alpha Ibrahima Keira, veulent renforcer la coopération bilatérale dans différents domaines, notamment en matière de soutien aux institutions publiques. Le but étant de promouvoir l’emploi dans les deux pays.Les deux ministres, qui se sont rencontrés en milieu de semaine dernière, ont également abordé la coopération dans le domaine de la formation des inspecteurs du travail. Il a aussi été question d’échange d’expériences entre les agences de promotion de l’emploi dans les deux pays. Le ministre guinéen était au Maroc pour une visite de travail. . Nouveau président pour l’Association des XChakib Benmoussa succède à Mohamed Kabbaj à la présidence de l’Association marocaine des anciens élèves de l’Ecole polytechnique française (groupe X-Maroc). Celle-ci a tenu son assemblée générale le 22 mai à Casablanca et procédé au renouvellement de son bureau. Les nouveaux membres sont: Ahmed Hakimi, M’barek El Basbasse, Abdelouahab El Korno, Anas Lahlou, Habiba Laklalech, Ahmed Rahhou, Khalid Safir, El Houssine Sahib, Ahmed Yaacoubi et Karim Zaz. A signaler que le nombre de lauréats marocains de l’Ecole Polytechnique française est actuellement de 193, auquel il faut ajouter 46 élèves en formation (promotions 2001 à 2003). Le nombre de Marocains admis à l’Ecole Polytechnique a augmenté significativement ces dernières années pour atteindre une moyenne de 15 par an, selon l’association. . HEM: Convention avec Jean Moulin-Lyon 3L’Institut des hautes études de management (HEM) signe, le jeudi 3 juin, une convention de coopération pour l’équivalence et la double diplômation entre son diplôme du cycle normal (bac+5) et le master de l’IAE (institut d’administration des entreprises), Université Jean Moulin-Lyon 3. En plus, de sa coopération avec l’Université Paris Dauphine et l’Institut d’études politiques de Paris, HEM a convenu de parapher avec l’IAE de Lyon 3 un accord institutionnel de double diplômation pour le diplôme de son cycle normal, concentration marketing (bac+5) avec le MBA, programme marketing et vente. Pareil pour le cycle normal, concentration finances (bac+5) avec le master sciences du management, programme finance d’entreprise. A noter que HEM a porté la durée des études de son cycle normal de 4 à 5 ans dès la rentrée 2003-2004 (3 ans pour le 1er cycle et 2 ans pour le second cycle) conformément à la nouvelle réforme de l’enseignement supérieur.. Rallongement de la durée de travail: Le phénomène s’amplifie en AllemagneL’allongement de la durée de travail est un phénomène qui ne cesse de prendre de l’ampleur en Allemagne, sur fond de chômage toujours élevé, rapporte AFP. Plusieurs groupes industriels, dont DaimlerChrysler, Porsche, Siemens, Bosch et BMW étudient des projets similaires à celui de la Deutsche Bahn, la compagnie ferroviaire. Celle-ci veut faire passer le temps de travail hebdomadaire de 38,5 à 40 heures, sans compensation salariale. En échange, elle proposerait une garantie de l’emploi jusqu’en 2008, a indiqué son directeur du personnel.La Deutsche Bahn veut par ailleurs pouvoir raccourcir ou allonger temporairement de 10% la durée de travail hebdomadaire, en fonction des besoins. Une mesure qui vise également à faire face notamment à la concurrence de compagnies privées sur des lignes régionales. La tendance de l’allongement de la durée du travail n’est pas cantonnée à l’industrie. L’Etat régional de Bavière a ainsi récemment décidé d’augmenter de 38 à 42 heures la semaine de travail de ses fonctionnaires.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc