×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Dossiers

Emploi & Carrière
Brèves

Par L'Economiste | Edition N°:2261 Le 24/04/2006 | Partager

■ Accréditation-masters: Commission fin avril La Commission nationale de coordination de l’enseignement se réunira à la fin du mois d’avril sous la présidence du ministre de l’Education nationale pour statuer sur les demandes d’accréditation des masters émanant des universités. Comme nous l’avions annoncé dans notre édition du jeudi 20 avril, les programmes des masters seront lancés à l’université à partir de la rentrée prochaine en septembre.■ 30.000 entreprises d’ici 2008Le programme national d’appui à la création d’entreprises vient d’être validé par le Premier ministre. L’objectif est de créer 30.000 entreprises d’ici 2008 et les pérenniser. Des guichets uniques seront mis à la disposition des porteurs de projets. Ils seront logés au sein des associations ou encore des Chambres de commerce. Formation et accompagnement seront assurés au sein de ces guichets. Ces prestations seront couvertes par les 10.000 dirhams que l’Etat a promis d’accorder pour encourager l’auto-emploi. Les banques, qui ont la garantie de l’Etat, s’engagent à accorder une réponse dans un délai de 3 semaines et aussi à faciliter les procédures. ■ La quatrième promo des BTS à ElbiliaC’est en grande pompe que le groupe scolaire Elbilia a célébré, mercredi dernier, la sortie de la quatrième promotion des lauréats du Brevet de technicien supérieur (BTS). Ils étaient au total 75 étudiants provenant de filières Gestion des PME/PMI, Génie informatique et Comptabilité de gestion. Ce diplôme bac+2 à finalité professionnelle, est l’un des profils les plus demandés sur le marché de l’emploi. Par ailleurs, l’Education nationale s’apprête à lancer des BTS en alternance dès la rentrée 2006/2007. Fédération des PME est étroitement associée à cette réflexion et entend apporter toute son assistance, confie son président Hammad Kassal.■ Gros succès du Forum EMI-EntreprisesLa traditionnelle rencontre entre les jeunes futurs ingénieurs de l’Ecole Mohammadia d’Ingénieurs et les entreprises a connu un gros succès cette année avec une très forte affluence et une animation d’une très grande qualité. Outre l’exposition, les deux jours du Forum (19 et 20 avril) ont été marqués par des tables rondes dont l’une sur la formation de l’ingénieur et l’ouverture à l’environnement. Aujourd’hui, un ingénieur doit être non seulement capable de maîtriser les sciences de base mais aussi avoir une vue globale sur les humanités. C’est-à-dire, s’ouvrir aux sciences sociales, aux matières de culture générale, aux langues et à la communication.■ 110.000 emplois seront créés par BouregregL’aménagement de la vallée du Bouregreg à Rabat générera près de 110.000 emplois directs et induits. Les travaux au niveau des deux premières tranches (Bab El Bahr et Amwaj) qui ont démarré depuis quelques semaines emploient entre 800 et 1.000 personnes. ■ Ethique et déontologie chez les experts-comptablesLa Fédération des experts-comptables francophones (Fidef) et l’Ordre des experts-comptables du Maroc organisent le 6 mai prochain à Marrakech, un Symposium international sur «l’éthique et la déontologie de l’expert-comptable, commissaire aux comptes». La problématique est plus que jamais d’actualité avec le durcissement des réglementations de la profession d’audit au niveau international après les scandales Enron et autre Parmalat. Au cœur de cette montée au créneau du législateur, la question des incompatibilités. En France, les grands réseaux de l’audit sont partis en guerre contre un décret très contraignant portant code de déontologie. Côté marocain, les professionnels attendent depuis près de cinq ans, que le Code des devoirs professionnels transmis au secrétariat général du gouvernement soit adopté sous forme de décret afin de lui conférer un caractère obligatoire. ■ La France va créer un secrétariat général de l’administration Ce secrétariat général placé auprès du Premier ministre est chargé de préparer les orientations de la politique de gestion des cadres supérieurs de l’Etat et de ses établissements publics, de recenser les principales caractéristiques des postes et de fournir aux autorités de nomination les informations leur permettant de disposer d’une connaissance approfondie des compétences et de l’expérience des personnes susceptibles d’occuper ces postes. Il fait des propositions au Premier ministre sur les flux et les filières de recrutement des cadres supérieurs de l’Etat et de ses établissements publics, leur qualification, leur formation, les modalités de leur évaluation ainsi que les conditions favorisant leur mobilité au sein des administrations de l’Etat, vers les autres collectivités publiques, les institutions de l’Union européenne et les organisations internationales. Il propose également les mesures permettant de favoriser les passages entre l’administration et le secteur privé. Il veille à ce que les conditions de recrutement et d’emploi de ces cadres supérieurs contribuent à la promotion de l’égalité entre les hommes et les femmes ainsi qu’à la lutte contre toute autre discrimination.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc