×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Emirates fête ses deux ans d’activité au Maroc

Par L'Economiste | Edition N°:1805 Le 06/07/2004 | Partager

. Une croissance de part de marché de 40% . La compagnie récompense ses partenaires L’année 2003-2004 s’annonce bien pour Emirates Airlines. Installée au Maroc depuis 2 ans, cette compagnie aérienne des Emirats arabes unis n’a pas cessé d’augmenter sa part de marché des destinations du Moyen-Orient. «Cette année, Emirates a réussi à accroître d’environ 40% sa part de marché des voyages entre Casablanca et Dubaï», annonce fièrement Ali Al-Shamsi, directeur régional d’Emirates pour le Maroc et l’Afrique de l’Ouest, lors d’une conférence de presse, organisée le 2 juillet à Casablanca.«Cette réussite revient en grande partie à nos partenaires qui assurent la commercialisation de nos services au sein du marché local», ajoute-t-il. Ainsi, la compagnie a récompensé à cette occasion les meilleurs vendeurs de ses produits. Il s’agit essentiellement de deux agences de voyages sénégalaises et dix autres marocaines. Le premier prix a par ailleurs été décerné à Atlas Voyage. Ont été aussi récompensés l’ONDA (office national des aéroports), la Douane, le service d’immigration, l’OCP (office chérifien des phosphates) et la société Statema.Toutefois, pour répondre à une demande de plus en plus croissante, Emirates a doublé la fréquence en avril dernier de ses vols Casablanca-Dubaï-Casablanca. Ils sont ainsi passés de trois à six vols par semaine. «Avec six vols par semaine, notre clientèle se voit offrir un service plus flexible, qui correspond aux emplois du temps les plus exigeants», indique Al-Shamsi.Cette augmentation de la fréquence a également été renforcée par un accroissement de la capacité d’accueil de 12%, réalisé grâce au lancement d’un nouvel Airbus A340-300. Notons qu’il s’agit d’un quadriréacteur long-courrier que la compagnie a acheté lors du Salon aéronautique de Paris en juin 2003. «A bord de cet engin, les passagers disposent d’un système d’information et de divertissement ultramoderne avec possibilité de recevoir et d’envoyer des messages par courrier électronique», est-il indiqué. Classée parmi les 20 plus grandes compagnies internationales, Emirates dessert aujourd’hui plus de 76 villes dans plus de 54 pays différents à travers les cinq continents. Et ce grâce à une flotte composée de 69 avions dont 5 Boeing 747. Pour renforcer son positionnement, la compagnie a en outre étendu depuis janvier dernier ses services à Lagos, Accra, Glasgow, Shanghaï, Budapest, Vienne et New York.


Perspectives

En terme de perspectives, Emirates ambitionne devenir la meilleure compagnie aérienne qui dessert à partir du Maroc la destination du Moyen-Orient parmi d’autres. Elle projette aussi offrir à sa clientèle marocaine de nouvelles destinations, inaccessibles auparavant. Ceci lui permettra de préserver sa lancée expansionniste confirmée depuis son installation au Maroc. Par ailleurs, ce succès profite également au Royaume. Selon Al-Shamsi, «il s’agit aussi de promouvoir la destination Maroc au niveau mondial et de renforcer les revenus touristiques du pays».Rappelons que la compagnie a récemment révélé une hausse fulgurante de ses profits. Son résultat net au titre de l’exercice 2003-2004 a progressé de 67%, soit un chiffre d’affaires de 476 millions de dollars.Meryeme MOUJAB

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc