×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprise Internationale

    EDF: Nouveaux tarifs fin 1993

    Par L'Economiste | Edition N°:48 Le 08/10/1992 | Partager

    Electricité De France (EDF) a lancé, il y a quinze jours, une campagne publicitaire annonçant une révision de sa politique commerciale. Le message publicitaire, qui s'achève par "l'électricité, profitons-en, n'en abusons pas" a surpris plus d'un.

    Auparavant, EDF n'avait jamais incité les consommateurs à être raisonnables et à ne pas gaspiller. Selon les termes de Gilles Ménage, nouveau Président d'Electricité de France, "c'est une campagne qui ne pousse pas à la consommation et qui explique les prix. Nous devons préparer l'opinion à une nouvelle tarification qui permettra de moduler les prix en fonction des coûts de la production". En effet, EDF instaurera, fin 1993, une tarification "tricolore" rappelant le drapeau français. Bleu pour l'été (0,40 Franc par kWh), blanc pour les saisons intermédiaires (44 jours durant lesquels le tarif augmentera) et rouge pour les périodes de forte demande, c'est-à-dire les 22 jours les plus froids de l'année (jusqu'à 4 Francs par kWh).

    Le système actuel laisse à l'usager le choix entre deux tarifs: l'un simple (0,72 Franc kWh), l'autre double. Ce dernier distingue les heures pleines (0,72 Francs) et les heures creuses (0,41 Francs).
    La nouvelle tarification à trois saisons a le mérite d'inciter les ménages à étaler davantage leur consommation sur l'ensemble de l'année. Elle appliquera aux ménages l'option dite "effacement jour de pointe". Cette option, assez proche du système de prix déjà appliqué par l'industrie, consiste de manière générale à "réduire massivement sa consommation d'électricité les jours de grand froid, lorsque les tarifs s'appliquent plein pot", indique-t-on chez EDF.

    Cette tarification est d'autant importante que la firme française est obligée, en période de froid, de faire tourner des centrales supplémentaires, alimentées au gaz et au charbon, pour répondre aux besoins de ses usagers. Certains investissements en installations de production d'électricité n'étant amortis que par les pointes, les coûts s'élèvent alors sensiblement. L'objectif même du système, qui sera appliqué dans près d'un an, consiste à lisser la pointe de consommation, pour éviter d'augmenter les capacités de production. De l'avis des responsables d'EDF, "la nouvelle tarification incitera les clients à ne pas mettre en marche tous leurs équipements en même temps".

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc