×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Ecco arrive au Maroc avec Alpha Prestations

    Par L'Economiste | Edition N°:56 Le 03/12/1992 | Partager

    Une nouvelle société prestataire de travail temporaire et de gardiennage vient de naître à Casablanca. Alpha Prestations S.A, au capital de 100.000 Dirhams, est la cinquième du genre au Maroc. Son président-directeur général est Jean-Claude Letetu, ancien dirigeant de R.M.O. Maroc jusqu'en Octobre 1992. Il est aussi l'actionnaire principal avec près de 60% des parts. Le groupe français Ecco participe, par sa filiale H.R.I b.v, à hauteur de 35%.

    Le premier groupe arrivé a été R.M.O, grenoblois, fondé par Jean-Marc Braillon, connu en France dans le sponsoring des équipes cyclistes du Tour de France.

    Dominique Ney sera le premier dirigeant de R.M.O Maroc. Il quitte R.M.O un peu plus tard et fonde, dans la même branche, la filiale du groupe A.D.I.A., d'origine suisse.

    Son remplaçant, Jean-Claude Letetu, quitte R.M.O après deux années pour s'associer au 3 ème mondial du travail temporaire Ecco.

    L'effectif permanent est assuré par une dizaine de personnes. L'entreprise fournit l'industrie en main-d'oeuvre, et le secteur tertiaire en employés. "Ce créneau fonctionne bien, affirme M. Letetu, et offre des perspectives prometteuses". La durée de la prestation peut aller de huit jours à six mois, le travail de sélection du personnel destiné au travail temporaire ne pose pas de grandes difficultés selon le responsable de l'agence. "Le client trace le profil qu'il souhaite obtenir et nous, à notre niveaux opérons une adéquation avec les éléments de notre fichier", ajoute-t-il.

    En revanche, la sélection pour le personnel de gardiennage est plus sophistiquée. L'effectif se monte, pour l'instant, à une cinquantaine de personnes. Elles sont recrutées sur curriculum vitae, de préférence parmi les anciens militaires ou les policiers en retraite. Une bonne présentation et un niveau scolaire minimum sont nécessaires. Après une enquête de moralité, les candidats passent un test de logique. Une fois ces étapes franchies, le personnel retenu effectue un stage de trois. Les trois premiers jours sont consacrés à l'apprentissage des consignes particulières d'Alpha Prestations.

    Puis, chaque candidat est mis en binôme avec un agent permanent. Il tournera pendant trois mois dans toutes les sociétés clientes. Chaque chef de poste lui remplira une fiche d'évaluation. Une commission, de cinq membres, étudiera cette fiche et donnera son accord pour le recrutement définitif. C'est alors que le contrat d'embauche est signé. La tenue de travail du personnel de gardiennage d'Alpha Prestations est une combinaison noire avec des inscriptions vertes.

    A côté de ces deux services, déjà en activité, travail temporaire et gardiennage, l'entreprise envisage, pour le début de l'année 1993, l'ouverture d'un centre de formation pour la surveillance et un service de sélection de cadres.

    Toutes ces activités auront pour terrain, dans un premier temps, Casablanca, où Alpha Prestations a pour ambition de réaliser un chiffre d'affaires de l'ordre de 20 millions de Dirhams. Par la suite, la société envisage des implanter dans d'autres grandes villes.

    Kenza LOUDIYI

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc