×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Doukkala-Abda de plus en plus attractive

Par L'Economiste | Edition N°:3371 Le 28/09/2010 | Partager

. Plus de 50 milliards de DH investis entre 2003 et 2010. BTP et tourisme en tête des investissements. «Les études pour la mise en place du projet Urbagolf ont repris»LE moins qu’on puisse dire, c’est que depuis sa création en 2003, le Centre régional d’investissement (CRI) de la région de Doukkala-Abda n’a pas chômé! Le défi était de taille: il fallait redorer le blason d’une région qui ne manque pas de potentiel, mais dont la ville principale, Safi, avait sombré dans une grande léthargie pendant des années. Pour y parvenir, le CRI a misé sur une stratégie multipolaire et s’est implanté à la fois à Safi, El Jadida, Youssoufia et Sidi Bennour. Le Centre a également fait de gros efforts pour valoriser les atouts de la région auprès des investisseurs. «Doukkala-Abda est une région encore vierge, qui est baignée par l’Atlantique sur 300 km de côtes. Elle compte 2,2 millions d’habitants et accueille sur son territoire plusieurs grosses entreprises industrielles tel l’Office chérifien des phosphates (OCP). En plus de l’industrie, elle a une vocation agricole, touristique et des métiers de la mer», indique Mohamed Lemrabet, DG du CRI.Une stratégie qui commence à porter ses fruits…Au total, 4.200 certificats négatifs ont été accordés et 9.150 nouvelles entreprises ont été créées en sept ans. Parmi celles-ci, la plus grande part est celle des TPE (très petites entreprises) auxquelles le Centre accorde une attention particulière. De plus, 937 projets ont reçu l’avis favorable de la commission d’investissement, ce qui représente un montant de 51,046 milliards de DH. 34% de ces projets se trouvent dans le secteur du BTP, 22% dans le tourisme, 17% dans les services, 12% dans l’industrie, 8% dans l’énergie et les mines et 7% dans le commerce. Ils ont permis la création de 40.000 nouveaux emplois. «Le secteur du tourisme se développe particulièrement bien avec la station Mazagan à El Jadida et le projet Urbagolf (situé à Lamâachate) dont les études ont repris. De plus, une nouvelle station touristique, issue du programme Biladi pour stimuler le tourisme national, va également être installée sur le territoire des Doukkala-Abda, à Sidi Abed», précise Lemrabet. Côté immobilier, la région attire principalement les investisseurs italiens, espagnols et portugais.En ce qui concerne les programmes d’accompagnement, 113 projets ont été menés à travers Moukawalati, 50 autres ont pu aboutir dans le cadre d’appels à projet. Le public des jeunes diplômés chômeurs a reçu une attention spécifique, ce qui a permis la réalisation de 8 projets, dont les bénéficiaires sont au nombre de 39. Les femmes ne sont pas en reste, car 106 coopératives ont nouvellement été créées dans la région. A noter que le CRI de Safi est l’un des seuls du pays qui remplit cette mission d’intermédiaire au profit des coopératives. Le marketing territorial est un autre gros dossier auquel s’est attelé le Centre. Il s’agissait de promouvoir le potentiel de la région. Plusieurs événements ont été organisés, tel un salon sur le financement des entreprises, un forum de l’entreprenariat, un salon de la franchise à Safi, une rencontre sur la création du réseau pour la modernisation des entreprises de Safi, ainsi que plusieurs rencontres thématiques…Le CRI a également tenu des stands dans plusieurs salons, tel le Maroccan Travel Market, le Siam, le Symposium des entreprises, France Expo…. Côté satisfaction, il a été certifié qualité ISO 9001 version 2008. «Le délai moyen de création d’une entreprise est actuellement de 2,88 jours et le taux de satisfaction de nos clients est de 85%», précise Lemrabet.


Développer la compétitivité

DOUKKALA-ABDA est l’une des deux régions qui ont récemment été sélectionnées dans le cadre du programme «Compétitivité économique du Maroc» de l’agence américaine pour le développement international (Usaid). Ce nouveau programme a pour objectif de réduire les barrières au commerce et à l’investissement. Il portera sur trois axes d’intervention complémentaires: la mise en place de réformes pour améliorer le climat des affaires au Maroc, la valorisation et l’optimisation des ressources en eau pour augmenter la productivité, la compétitivité et l’emploi dans le secteur agricole, ainsi que le développement d’une force de travail compétitive en adéquation avec les besoins du marché du travail moderne. Pourquoi Doukkala-Abda a été sélectionnée? Principalement en raison de son potentiel en matière de développement économique, de ses efforts déployés pour diversifier ses ressources hydriques et de ses possibilités en matière de développement agricole. L’autre région sélectionnée dans le cadre de ce programme est celle de l’Oriental.De notre correspondante, Marie-Noëlle RASSON

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]onomiste.com
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc