×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Consommation

Par L'Economiste | Edition N°:2334 Le 04/08/2006 | Partager

Editorial
Internet: Attention danger!
Les nouvelles technologies de l’informatique ont voulu faire de l’Internet un outil d’information, de formation, de savoir, de communication, de convivialité et d’échanges entre les individus, les institutions…. Mais Internet a trop vite été lancé, sans contrôle et des dérives ont eu lieu. Internet est devenu l’outil de toutes sortes de déviation et de perversions. Ce thème a fait éclater les compteurs. Il suffit de taper Sexe ou Pornographie pour voir défiler des milliers de pages. Le Net met à la disposition des internautes 200 sites professionnels en langue française et 7.000 sites amateurs. Chez nous, Internet commence à devenir un outil indispensable et le nombre d’utilisateurs ne cesse d’augmenter. Les cybers sont toujours pleins surtout le soir et la nuit et la plupart des clients sont des jeunes. Selon des gestionnaires des cybers, une grande partie des sites consultés par les internautes sont ceux du chat et parfois de la pornographie. La recherche, la culture, l’économie… existent mais à des degrés moindres par rapport aux deux précités. Comment en on est arrivé là? La libération sexuelle est passée par là, mais au lieu de supprimer les tabous, elle les a fait exploser, banalisant progressivement la pornographie et les perversions sexuelles. Face à cela, une éducation sérieuse doit commencer en toute franchise avec les enfants à la maison et les parents doivent assumer leur responsabilité. A l’école, nous sommes sûrs que ni l’administration, ni le corps enseignant ne peuvent encourager l’utilisation abusive du NET. Agissons ensemble pour protéger nos enfants. Mohammed OUHSSINEAMPOC-Ké[email protected]


Eco-info
Maladies sexuellement transmissibles
Les maladies sexuellement transmissibles sont généralement contractées suites à des rapports sexuels. Elles peuvent toucher les hommes comme les femmes ou les deux à la fois. Pour éviter le risque de MST, il faut être certain de l’état de santé du partenaire, sinon il faut envisager toutes les précautions lors des rapports: préservatifs pour l’homme, tampons, ovules ou crèmes antiseptiques chez la femme. Il est également conseillé d’uriner après le contact sexuel.Certaines MST peuvent provoquer chez la femme des inflammations douloureuses de la vulve accompagnées de pertes blanches ou jaunes et de fièvre. Chez la femme enceinte, des risques d’avortement ou d’accouchement prématuré peuvent survenir. Chez l’homme, cela se traduit par des douleurs et des rougeurs au niveau du gland ou de la verge. Dans tous les cas, les MST sont contagieuses, donc transmissibles, et demandent des soins rapides.Dans les MST, il existe les candidoses, les crêtes-du-coq ou encore les trichomonas. Les candidoses, dues à Candida albicans, sont des infections vaginales qui se caractérisent par des démangeaisons de la vulve accompagnées de rougeurs et de pertes blanches. Lors de l’accouchement, une infection vaginale candidosique peut entraîner la contamination du nouveau-né. Pour ce qui est des crêtes-de-coq, chez la femme, la vulve présente des végétations vénériennes. Elles sont dues à un virus sexuellement transmissible. Elles se traduisent par de petites tumeurs gênantes que le médecin détruira au laser ou par électrocoagulation.Les trichomonas sont des parasites sexuellement transmissibles. Ils provoquent des démangeaisons très désagréables mais heureusement rapidement guérissables chez les deux partenaires. A toutes ces maladies, on peut ajouter la blennorragie, la chlamydiose, les morpions et la syphilis, les tréponnèmes… Toutes ces maladies seront traitées en détails dans d’autres numéros de la page.Afin de contribuer à la réduction des MST, les membres de la CAC-Maroc sont prêts à collaborer avec le ministère de la Santé afin de faire le point sur les causes et les effets de ces maladies. Il faut penser à un diagnostic, une évaluation et une mise à niveau des programmes préalables, suivis d’un plan d’action.Mohamed BENKADDOURPrésident de la [email protected]

Conseil
La panne sexuelle, ça se soigne…

Pas de panique, la panne sexuelle est une perturbation physiologique due à plusieurs facteurs: stress, fatigue, carences, troubles psychiques, etc... issus d’une mauvaise hygiène de vie, manque d’activité, mauvaise alimentation. Selon une enquête réalisée auprès de certaines pharmacies, la plupart des personnes touchées pensent systématiquement au viagra. Mais il faut savoir qu’il existe d’autres alternatives, comme les produits naturels par exemple?Les spécialistes sont capables de préparer des formules ou compléments alimentaire destinés aux hommes. Ils sont conscients et prennent en considération le fait que les troubles de l’activité sexuelle résultent de différents facteurs cités ci-dessus. Ce qui conduit à un déséquilibre nerveux et tissulaire, à une mauvaise circulation sanguine et donc à une mauvaise irrigation des tissus cellulaires, d’où la faiblesse sexuelle. Une remise en ordre est possible si la préparation fait appel à des extraits de plantes aphrodisiaques. Ces dernières vont permettre au sang de mieux imprégner les tissus sexuels. Ces produits existent chez votre pharmacien. Il suffit de les demander.Mohammed OUHSSINEAMPOC-Ké[email protected]


. …à condition de réagirLe lancement du viagra et d’autres produits concurrents ont fait naître beaucoup d’espoirs. La plupart de ces médicaments sont à base de l’apomorphine, une substance qui agit sur le système nerveux central, au niveau de l’hypothalamus.Selon les dictionnaires médicaux et les spécialistes, l’apomorphine active certains neuromédiateurs qui amplifient les réactions neurochimiques au niveau de la moelle épinière et cela joue sur l’érection. Mais l’apomorphine semble moins efficace que le viagra (qui lui contient un autre principe actif) et induit des effets secondaires gênants (malaises, migraines, vertiges, nausées). Un conseil est formulé dans ce sens pour les gens souffrant d’insuffisance cardiaque. Aussi, faut-il être prudent et toujours consulter un médecin.Quoiqu’il en soit, Viagra ou autre produit ne régulent pas tous les problèmes, car le médicament n’est qu’un palliatif. En effet, les troubles sexuels sont d’origines diverses (déjà citées) psychologiques ou organiques. Il faut donc changer sa façon de faire et réagir. Dr. Bouazza KHERRATIPrésident de l’[email protected]
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc