×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Affaires

Colorado en Bourse
Objectifs vagues et prévisions optimistes

Par L'Economiste | Edition N°:2376 Le 05/10/2006 | Partager

. Un placement qui reste intéressant. Croissance moyenne de 15% entre 2006 et 2010Après plusieurs mois de tractations, le fabricant de peinture Colorado a finalement obtenu, le 29 septembre, le visa du CDVM pour concrétiser son projet d’introduction en Bourse. L’opération consiste en une cession de 30% du capital, soit 138,78 millions de DH, scindé en 270.000 actions. Les souscriptions se feront au prix ferme de 514 DH l’action entre le 9 et le 16 octobre. L’opération est pilotée par CDG Capital, la nouvelle filiale d’affaires du groupe CDG qui réalise son entrée sur le marché des introductions en Bourse. Le syndicat de placement est chapeauté par Safabourse (groupe CDG) qui s’est associé aux réseaux placeurs d’Attijariwafa bank et à la Société générale marocaine des banques. L’intervention de CDG Capital et de Safabourse dans cette opération fait suite à la prise de participation de la CDG via sa filiale Fipar Holding de 15% du capital de Colorado en août dernier. Les 30% du capital à céder seront totalement puisés dans la part de l’actionnaire majoritaire, Mohamed Berrada, célèbre avocat du barreau de Casablanca. Sa participation passera ainsi de 72,5 à 42,5%. Ce transfert ne changera pas sa position de premier actionnaire même s’il perd la majorité. Les parts des autres actionnaires de référence, à savoir Farid Berrada, PDG de la société (11,6%) et Fipar Holding, resteront inchangés. Colorado ne s’introduit pas en Bourse pour financer des projets tangibles. Elle poursuit d’ailleurs son plan d’investissement qui lui a permis de construire deux nouvelles usines et d’étendre son réseau commercial. Une nouvelle plate-forme de stockage est en construction (cf. notre édition du 8 septembre www.leconomiste.com). Avec une capacité de production de 60.000 tonnes de peinture par an, Colorado est en mesure de renforcer sa position sur marché local et d’aller même chercher des débouchés à l’international.Cela dit, les objectifs de l’opération restent assez vagues. «L’introduction en Bourse permettra à Colorado d’accroître son image et sa notoriété auprès de ses clients, ses partenaires et de la communauté financière. Elle vise aussi à motiver et fidéliser les collaborateurs en les associant au capital de la société», souligne la note d’information relative à l’opération. Comme pour toute introduction en bourse, cette opération vise aussi à institutionnaliser le tour de table, renforcer la transparence et faciliter l’accès aux sources de financement. Le management de Colorado table sur une croissance soutenue entre 2006 et 2010. La progression du chiffre d’affaires est liée à trois facteurs: l’évolution du secteur du bâtiment (1), le bon comportement des travaux de rénovations et les gains de parts de marché. En associant ces trois éléments, le taux de croissance annuel moyen (TCAM) ressort à 15% sur cinq ans (2006-2010). Le chiffre d’affaires de Colorado passerait ainsi de 267,6 millions de DH en 2005 à 532,6 millions de DH en 2010. Le résultat net prévisionnel de 2010 est fixé à 60 millions de DH, soit le double de la performance réalisée l’année dernière. A l’instar des quatre opérations précédentes, la souscription à l’introduction en Bourse de Colorado sera scindée en trois types d’ordres. Le premier est dédié au personnel de la société qui se voit alloué 6% des actions mises en vente. Le deuxième, doté de 58% du flottant en Bourse, est destiné aux personnes physiques résidentes et non-résidentes et aux personnes morales marocaines exprimant des ordres inférieurs à 1.000 actions. Le troisième type d’ordre (36% des actions) s’adresse aux institutionnels marocains et étrangers ainsi qu’aux personnes morales non-résidentes, avec des souscriptions plafonnées à 27.000 titres. Une fois les souscriptions bouclées, leur centralisation est programmée pour le 20 octobre à la Bourse de Casablanca. La société gestionnaire procèdera ensuite à l’allocation des titres le 23 du même mois. Elle communiquera les résultats de cette opération au chef de file du syndicat de placement trois jours après. La première cotation du titre Colorado est prévue pour le 27 de ce mois. Nouaim SQALLI -----------------------------------------------------------------------------------(1) Matérialisé par la progression des ventes de ciment

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc