×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Centrale Laitière améliore de 9% son résultat net

Par L'Economiste | Edition N°:2245 Le 30/03/2006 | Partager

. Le chiffre d’affaires progresse de 6%. Sa part de marché se stabilise à 60%. La nutrition-santé, un argument marketing efficaceCentrale Laitière réussit à surmonter les balbutiements du premier semestre en bouclant l’exercice 2005 avec des performances satisfaisantes. Le groupe profite de sa politique d’innovation à grande foulée et réaffirme ses objectifs de croissance. «Nos performances commerciales sont le fruit du succès des nouveaux produits lancés au deuxième semestre 2005», précise Driss Bencheikh, PDG de Centrale Laitière, lors de la présentation des résultats annuels le 29 mars. Le chiffre d’affaires net de Centrale Laitière progresse de 6% à 3,6 milliards de DH grâce au redressement des ventes au deuxième semestre. Le résultat d’exploitation est en hausse de 13% à 430 millions de DH profitant de l’amélioration de la productivité opérationnelle. Quant au résultat net, il ressort à 312 millions de DH en hausse de 9%. La part du marché du groupe est maintenue aux alentours de 60%. Soit trois fois plus que le challenger Copag, selon Bencheikh. A noter que le résultat financier recule de 56% à 17 millions de DH suite à la baisse des revenus tirés des placements financiers et la distribution de dividendes exceptionnels en 2004. En revanche, le résultat non-courant a triplé à 9 millions de DH après la cession de Pingouin au holding Mogiben.Les innovations, qui font la fierté du staff de la filiale de l’ONA, sont centrées sur le volet santé-nutrition qui répond à des besoins particuliers du marché. Ainsi, le groupe a lancé le premier yaourt aromatisé Yawmy sans sucre, recommandé pour les diabétiques. Il a également introduit Activia, le succès international de Danone censé assurer une meilleure digestion. Ces efforts marketing sont appuyés par une politique commerciale et logistique rigoureuse. Les difficultés liées aux conditions climatiques difficiles du premier semestre et au renchérissement des matières premières sont actuellement dépassées. Le groupe a honoré ses engagements de production en assurant un approvisionnement régulier du marché même pendant le mois de ramadan. Cette régularité a généré des ventes de l’ordre de 649.000 tonnes, en progression de 6% sur le segment lait et 5% pour les produits laitiers frais (PLF). La collecte de lait a progressé de 6% grâce aux efforts de productivité déployés. Le groupe a profité de la levée de l’interdiction sur l’importation des génisses pour en distribuer 2.273 aux éleveurs, depuis avril dernier. En revanche, les investissements du groupe ont légèrement diminué de 4,4% à 218 millions de DH. Toutefois, un partenariat a été conclu avec l’Etat pour un programme d’investissement de 230 millions de DH sur la période 2006-2009. Ces fonds serviront à importer du matériel neuf pour les unités de production. Par ailleurs, le chiffre d’affaires des fromageries de Doukkala a progressé de 10% à 25,6 millions de DH, grâce à l’augmentation des volumes de vente. Le résultat net gagne 31% à 15,7 millions de DH. Nouaim SQALLI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc