×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Aluminium du Maroc: Les ventes portées par l’immobilier

Par L'Economiste | Edition N°:2245 Le 30/03/2006 | Partager

. Chiffre d’affaires 2005 en hausse de 25,8%. Nouvelle ligne de production en janvier 2006Aluminium du Maroc a dégagé en 2005 des résultats en hausse tirés par une conjoncture favorable dans l’immobilier notamment. L’entreprise, basée à Tanger, a généré un chiffre d’affaires de 372,7 millions de DH, en hausse de 25,8%, dont 21% pour l’export. Le résultat net a suivi la même tendance avec une croissance de 9,04% à 44,6 millions de DH, alors que le résultat d’exploitation a progressé de 18,8% à 55 millions de DH.Après saturation de son outil industriel, la société a procédé en 2005 à un investissement d’environ 140 millions de dirhams pour étendre sa capacité de production en installant une deuxième ligne de filage. D’une capacité de 12.000 tonnes par an et auto-financée à hauteur de 50%, cette nouvelle ligne est opérationnelle depuis janvier 2006. L’entreprise s’est aussi dotée d’une nouvelle ligne de thermolaquage «respectueuse de l’environnement» d’une capacité de 6.000 tonnes par an. Contrairement aux autres unités qui utilisent le chrome, celle d’Aluminium du Maroc fait appel à un procédé de conversion chimique.L’équipe dirigeante se targue d’avoir procédé à ce nouvel investissement en s’appuyant exclusivement sur l’expertise de ses collaborateurs. «Aluminium du Maroc ne bénéficie d’aucun transfert de technologie de son partenaire historique Alcan» qui détient environ 22% de son capital, a indiqué le directeur général, Jaouad Skalli, mardi, lors de la présentation des résultats annuels. Pour Abdelouahed El Alami, président du conseil d’administration, le partenaire historique canadien, qui a hérité de la participation de Pechiney après la fusion des deux groupes, est un «sleeping partner».Pour ce qui est des perspectives de développement, l’entreprise entend consolider en 2006 la croissance de ses ventes à travers notamment une politique commerciale plus agressive. Elle compte ouvrir de nouvelles agences à Marrakech et dans l’Oriental.Aluminium du Maroc, dont la valeur de marché avoisine les 650 millions de DH pour un total d’actifs de 480 millions, proposera un dividende de 60 DH par action à son assemblée générale, montant inchangé par rapport aux deux derniers exercices. En 2004, le bénéfice par action avait atteint 87,73 DH et le taux de distribution 68,39%.L’action du groupe, cotée sur le Marché Développement (second compartiment) de la Bourse des valeurs de Casablanca, avait enregistré une performance de 32,67% en 2005, alors que l’indice général avait pris 22,49%. Depuis le début de l’année, et au 28 mars, le titre continue à sur-performer l’indice général, avec un gain de 30,9% contre +32,04% pour le Masi.Tarek HALIM

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc