×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Société

Courrier des lecteurs

Par L'Economiste | Edition N°:2397 Le 09/11/2006 | Partager

Saddam condamné à mort: Pour ou contre?

. RegretsJe regrette ce verdict purement américain. En effet, ce que je regrette le plus, c’est la chute du système de Saddam. Car la démocratie à l’américaine parlons en. Si c’est pour entendre chaque fois que j’allume la télé «En Irak, Aujourd’hui une bombe a explosé tuant X Personnes»... Non merci, nous n’en voulons pas. Ni le peuple irakien d’ailleursA. H.. Saddam est déjà mortLa condamnation de SaddamIl est ridicule de discuter de cette question! La «capture» de Saddam correspondait, souvenez-vous en, à un moment où la côte de Bush était au plus bas. Sa condamnation intervient la veille des élections de mi-mandat!Je ne parle pas des conditions scandaleuses du procès, des juges désignés par les Américains, du tribunal que ces derniers ont créé !Alors, de grâce, ne jouons pas le jeu des Américains! Saddam est déjà mort dans la mémoire de son peuple et dans celle de ses victimes irakiennes. Il n’est plus qu’un épouvantail que Bush agite quand il a besoin de faire peur!Hmida El Maghribi. Une page est tournéeC’est un grand jour pour les Irakiens dont le système judiciaire a réussi à conduire le procès du despote génocidaire et de ses acolytes pendant une année, bien qu’ils méritent un procès type Nuremberg ou celui fait rapidement au dictateur de même type: Ceausescu, de la Roumanie. Une page est tournée, contre leur peur surtout, par les Irakiens, il reste deux autres procès: génocides des Kurdes et des chiites. Ceux des nostalgiques des largesses du régime et ceux donneurs de leçon dans certains pays d’Europe doivent avoir la délicatesse de se taire parce qu’ils n’ont jamais dénoncé en son temps les crimes de ce dictateur qui dépassent dans leur ampleur ceux de ses semblables de la fin du XXe siècle et du début du XXIe morts ou en vie. M.Benz. Que justice soit faite, pas la peine de mortSaddam doit rendre compte effectivement des crimes que son régime avait commis. Il doit donner exemple à d’autres dictateurs. Mais pas la peine de mort. Parce que ce qui est important, ce n’est pas la mort de Saddam, en personne, mais c’est celle des idéologies qui ont donné naissance à Saddam et à ses semblables. Souhaitons que l’Irak débouche sur la démocratie. Deux pays vont entraîner tout le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, vers ou contre la démocratie. Ce sont l’Irak et le Liban. Brahim. Et Bush?Si Saddam est condamné à la peine de mort pour crime contre l’humanité, quelle serait la décision du juge si on traduisait Bush en justice?Certes Saddam a tué et dévasté des régions entières mais il n’est pas le seul à avoir fait ça!!! Où est donc la justice?Mary


. CorruptionC’est triste à dire, mais le Maroc est ravagé par la corruption, le détournement de deniers publics et l’incompétence politique.Le Souverain a parcouru des dizaines de milliers de kilomètres pour relancer tous les chantiers à tous les niveaux.Il a parcouru aussi des milliers de miles pour vendre une meilleure image du pays aux investisseurs étrangers.Franchement, ne pensez-vous pas, gens de la société civile, que nous avons d’autres chats à fouetter que de parler des pouvoirs du Roi ?Face à l’analphabétisme, la pauvreté, l’habitat insalubre et la corruption, il s’agit d’agir. Ne pensez-vous pas qu’il y a une multitude de pouvoirs répartis ailleurs et dont on ne fait aucun bon usage? Il n’y a aucun résultat concret, à part la fraude et la malveillance. Certes, le pays change dans le bon sens, et depuis des années déjà. Mais, je le dis haut et fort: je n’adhère pas au projet. Du moins pour le moment. Et comme ont dit bien souvent : dans le doute, s’abstenir.Said A.B.

Permis de conduire/cartes grises électroniques: Traçabilité?

. Mise à niveauLa mise à niveau, c’est bien. Mais ce serait encore mieux si d’autres secteurs en subissaient les effets. Il s’agit notamment de nettoyer la gendarmerie et la police des brebis galeuses qui, moyennant 10 ou 20 DH envoient un car de 45 places à trépas. L’état des routes est aussi à déplorer. Malheureusement, partie comme ça, cette innovation risque encore de mieux servir les ripoux. Bibicha. Sus aux chauffardsLe problème n’est pas uniquement une question de puces électroniques à introduire dans les permis de conduire et cartes grises mais plutôt l’adoption d’une vision globale face aux routes meurtrières. Il faut combattre les chauffards de tous bords, remplacer le système des agréments par celui des cahiers des charges. Il s’agit aussi de faire respecter le code de la route et être intransigeant quant à l’état technique du véhicule. L’entretien des routes et autoroutes est primordial aussi. M.Benz. SOS routes dangereusesPersonne n’ignore que nos routes sont devenues de vrais «cimetières». Les journaux et la télévision nous informent presque quotidiennement de catastrophes de la circulation. Cette situation désastreuse est due à plusieurs phénomènes que sont l’excès de vitesse, l’ébriété, mauvais état mécanique des véhicules, la dégradation des chaussés etc.Autant de problèmes qui augmentent les statistiques des morts et blessés sur la route. Un code prévoyant des sanctions sévères à l’encontre de quiconque use d’argent pour obtenir son permis de «mort» et non de conduire. Une loi sévère est la seule solution pour se débarrasser de ces chauffards qui ne pensent qu’à leur profit personnel et font fi de la vie des autres. Il faut aussi organiser des visites inopinées. Visites réalisées par des commissions spécialisés dans les gares routières notamment. Ce nouveau code est indispensable pour que nos voyageurs puissent monter dans les cars et les taxis sans angoisse. Enfin, les conducteurs ivres doivent subir des peines lourdes, afin qu’ils prennent conscience qu’ils peuvent, par leur inconscience, détruire des familles entières. Moslim, de Kenitra


. Lydec et «reconnaissance du ventre»M. Benabid, je viens de lire votre éditorial du 1er novembre, et bien qu’il soit déjà fort tard -je n’ai pas pu vous lire ce matin!-, je voulais vous en féliciter et vous en remercier.Vous avez dit en quelques lignes -bien écrites en plus!- ce qu’il fallait de ces attaques incessantes de gens qui ont la mémoire courte et ne manifestent même pas la «reconnaissance du ventre» minimale qu’ils devraient avoir pour le remarquable travail effectué à Casablanca par la Lydec. Il est vrai qu’elle a le tort de distribuer de l’eau et de l’électricité plutôt que des prébendes.Merci de votre courage… et de votre style.J. M. S., chef d’entreprise, Casablanca. Manutention portuaireJ’ai lu avec intérêt votre article sur le coût de manutention portuaire. Je souhaiterais simplement vous signaler que la mission d’étude que j’avais dirigée a été réalisé par la firme IBM Global Business Services. Je reste à votre disposition pour toute précision complémentaire. Cordialement.Jean-Marc CHARLIER, Associate Partner, IBM. Elections américaines ou pas...Les élections aux USA, sont très importantes oui, mais qu’est ce que cela changera ?Le président G.W.Bush restera encore deux années de plus! De plus, qu’il s’agisse de Démocrates, ou Républicains, rien ne changera en ce qui concerne «the foreign policy» La situation en Irak, restera plus au moins la même. La souffrance des Palestiniens aussi! La question de l’Iran, la Corée du Nord, et autres problèmes seront traités avec le même « intérêt » c’est-à-dire façon Washington DC. Les élus des USA répondent aux besoins des électeurs! Si les Démocrates dominent le Congrès et le Sénat, il y aura peut être une révision de la présence américaine en Irak, mais la guerre civile va continuer!Ceci étant, les USA, avec leurs Démocrates et Républicains, considèrent le Maroc comme un ami et un allié essentiel dans la région. Donc rien ne changera en ce qui nous concerne. Mohamed El Youn. . Ecoutes téléphoniques ou «tberguig» ?Ce n’est pas une façon de faire !!! Le droit d’écoute n’est qu’une version fardée du terme d’argot «tberguig». Cela prouve que nos organismes ne peuvent pas travailler dans un cadre aussi légal; transparent et crédible. Ils cherchent des moyens vulnérables et même parfois indignes pourvu qu’ils aboutissent à leurs fins. Cela ne m’a pas étonné puisque nous vivons dans un système qui a encore pour source de renseignements «lmkadem». Dans nos administrations c’est le chaouch qui rend compte l’après midi au responsable. Amina. S

. Corbeaux, attention à vos plumes!Depuis que cette page est ouverte à nos lecteurs, nous traitons des dizaines de lettres, fax et mails par semaine. Parmi ces courriers, tentent parfois de se glisser… des «corbeaux»: nous en avons identifié deux qui avaient essayé d’usurper l’identité d’une autre personne. La proportion est donc extrêmement faible et montre bien que nos lecteurs sont des gens honnêtes. Mais à l’attention particulière des corbeaux, L’Economiste rappelle que ce genre de pratique tombe sous le coup du code pénal.
  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc