×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

    Economie

    Brèves

    Par L'Economiste | Edition N°:3434 Le 29/12/2010 | Partager

    . L’artisanat marocain à Bruxelles Le Maroc est l’invité d’honneur de l’évènement «Plaisirs d’Hiver», qui se tient à Bruxelles depuis vendredi dernier, jusqu’au dimanche 2 janvier. Au programme: attractions, marché de Noël, dégustations et artisanat. Un pavillon est ainsi installé sur la place Sainte-Catherine, dans lequel l’Office national marocain du tourisme présente les maîtres artisans du Maroc et leurs créations, à la fois traditionnelles et «tendance»: babouches, sacs à main, boîtes à bijoux, etc. Côté gastronomie, tajines, pastillas et pâtisseries à la fleur d’oranger sont au rendez-vous... Samedi 1er janvier, des artistes venus des différentes régions du Maroc animeront ce marché.. L’Université citoyenne de HEM Rabat HEM Rabat abrite un cycle de séminaires dans le cadre de son «Université citoyenne». Plusieurs rendez-vous sont déjà fixés. Le 8 janvier à 9h30, Geneviève Ancel, conseillère technique auprès du président du Grand Lyon pour le développement durable, interviendra sur «Dialogues en humanité: développement durable, changement climatique et justice sociale». Le samedi 15 janvier, une séance de «lecture du champ politique au Maroc» est prévue à 9h30 avec Nabil Benabdallah, secrétaire général du PPS. Samedi 5 février à 9h30, le thème choisi est «Le monde arabe expliqué à l’Europe», un séminaire qui sera animé par Bichara Khader, directeur du Cermac Belgique. . «Baba Achour» dans les rues de Salé- Ce n’est pas le carnaval de Rio, ni celui de Nice, mais un carnaval bien de chez-nous. Il s’agit du carnaval «Baba Achour» organisé par l’Association Conte Act- En costumes anciens ou traditionnels, les participants donnent une véritable représentation théâtrale- Certains portent des masques, d’autres non. L’essentiel est de participer à cette fête de l’Achoura- Cerbère directement sorti de l’enfer ou zombie, tout le monde est de la fête- L’affrontement des béliers occupe une bonne partie du spectacle, car il s’agît bien d’un spectacle structuré avec en prime plus de liberté d’action- La torche ou le flambeau sont souvent utilisés pour éclairer la marche des «Baba Achour»- Têtes et peaux de mouton et de chèvre, c’est le clou du déguisement pour le Carnaval «Baba Achour»

    • SUIVEZ-NOUS:

    1. CONTACT

      +212 522 95 36 00
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]
      [email protected]

      70, Bd Al Massira Khadra
      Casablanca, Maroc

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc