×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Bourse: La bourse essuie un sérieux revers

Par L'Economiste | Edition N°:1303 Le 02/07/2002 | Partager

. Plus forte hausse, Diac Salaf avec 6%. Plus forte baisse, BNDE avec 6%La spirale baissière se poursuit sur la place de Casablanca avec acuité. La première séance de la semaine s'est terminée sur une forte baisse. Le Masi enregistrant un recul de 1,80% à 3.284,78 points ramenant sa contre-performance annuelle à 13,73%, tandis que le Madex a chuté de 2,45% à 2.361,32 points avec une performance annuelle de -20,31% à son plus bas annuel.Des prises de bénéfices, suite aux détachements de coupon de nombreuses sociétés cotées, ont accéléré la dégringolade des deux indices. Les volumes ont accusé un recul par rapport à la séance précédente. Sur le marché central, un volume global de 9 millions de DH a été drainé pour un total de 10.618 actions. Quant au marché de blocs, il a enregistré un volume de 11,560 millions de DH pour 11.514 actions échangées. Côté variations, la tendance était tout naturellement à la baisse. Sur les 27 valeurs qui ont coté, 16 étaient en recul, contre 4 seulement en hausse et 7 en stagnation. Les meilleures performances ont été du lot de Diac Salaf (6%), BMCE (3,92%) et Auto Nejma (3,70%). Du côté des baisses, c'est BNDE et Oulmès qui en ont enregistré les plus fortes (6%). Côté news, notons le lancement d'un emprunt obligataire de 70 millions de DH par Afriquia Gaz. Il s'agit de 700 obligations d'une valeur nominale de 100.000 DH et d'une maturité de 3 ans. Cet emprunt a pour objectif de renforcer des capitaux permanents afin de financer les emplois stables, ainsi qu'une partie du besoin en fonds de roulement.


Tendance disparate sur les places internationales

Les marchés boursiers américains étaient généralement orientés à la baisse lundi matin, au démarrage d'un nouveau trimestre et dans l'attente de nombreuses statistiques cette semaine, dont les chiffres du chômage, Wall Street perdant 0,07% et la Bourse électronique Nasdaq 1,97% à 15h25 GMT. Le DJIA, principal indicateur de Wall Street, reculait de 6,36 points à 9.236,90 points et l'indice composite du Nasdaq de 28,78 points à 1.434,43 points. L'indice Standard and Poor's 500, plus représentatif de la tendance générale, était en baisse de 5,53 points (-0,56%) à 984,29 points. La célébration jeudi de la fête nationale américaine et la fermeture anticipée de la bourse vendredi devraient contribuer au resserrement des échanges et à la volatilité de l'activité cette semaine, selon les analystes. La Bourse de Paris réduisait ses gains lundi en milieu d'après-midi, après une ouverture mitigée des marchés américains, alors que France Télécom et Vivendi Universal restaient bien orientées. Après une ouverture en baisse de 0,51%, le CAC 40 gagnait 0,67% à 3.923,98 points à 15h46 locales (13h46 GMT). L'indice du Nouveau marché s'adjugeait 0,27% à 724,55 points. Sur les principales places européennes, la tendance était aussi disparate, Londres grappillant 0,01%, Francfort 0,32% et le DJ Euro Stoxx 50 0,39%. (AFP)

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]leconomiste.com
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc