×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Affaires

Bourse: Addoha défie les rumeurs

Par L'Economiste | Edition N°:2406 Le 22/11/2006 | Partager

. Après une baisse lundi, le titre reprend sa hausse. Les rumeurs continuent à sévir . Le titre est plus gardé en «fonds de portefeuille»Addoha n’arrive pas à se faire peur: après la baisse sensible essuyée lundi en Bourse (-3,63% à 2.150 DH), le titre a repris son trend haussier hier, 21 novembre. Les tractations qui ont accompagné la suspension de la valeur sont manifestement dépassées. De plus, le leader national de la promotion immobilière a apaisé les doutes des investisseurs en publiant un démenti concernant son éventuel partenariat avec l’émirati Emaar. Mais les bruits de couloirs continuent à traquer le groupe Douja Promotion. Les rumeurs annoncent maintenant que des groupes marocains de premier plan s’intéresseraient à reprendre une part de son capital. Le titre serait immédiatement suspendu si ces informations se confirmaient. Pour autant, le marché reste très attentif par rapport aux informations de ce genre. Des traders de la place estiment que les décisions des investisseurs, surtout particuliers, relèvent souvent des rumeurs. L’ambiance régnant en cette fin d’année favorise cette tendance.Le retour en force du titre Addoha, du moins durant la séance d’hier, témoigne de la solidité de ses fondamentaux, indiquent quasi unanimement les analystes. Avec une capitalisation qui se rapproche de celle de Maroc Telecom et un trend haussier ininterrompu depuis juillet dernier, le titre immobilier devient un phénomène unique sur la place casablancaise. Il a réussi à multiplier son cours par quatre (de 585 à 2.150 DH) en moins de cinq mois. Certains analystes estiment que cette valorisation est relativement fondée. En effet, le groupe Douja Promotion affiche des indicateurs financiers similaires aux blue chips de la place, notamment les valeurs bancaires et les holdings. Il est tout à fait normal qu’il atteigne un niveau de cours similaire aux leurs. L’engouement des investisseurs pour Addoha est toujours aussi soutenu. Preuve en est: même avec la forte baisse du lundi 20 novembre, Addoha a accaparé près des deux tiers des transactions. Outre Addoha, la souscription à l’OPV de Fenié Brossette a été arrêtée au bout du deuxième jour à cause de l’engouement excessif du public. Malgré son cours relativement élevé, le titre immobilier est toujours aussi attractif pour les acheteurs, du moins institutionnels. Compte tenu des projets où il est engagé et des perspectives de rendement qu’il promet, il perd progressivement le caractère spéculatif et se positionne comme valeur incontournable du fonds de portefeuille. Quel serait l’avenir du cours au vu de ces nouvelles donnes? Addoha a certes pulvérisé tous les objectifs de cours des analystes. Aussi, les projets engagés suite à l’introduction en Bourse ont chamboulé le business plan.Ceci dit, les opérateurs du marché expriment des avis mitigés par rapport à l’évolution du cours. Les réalistes estiment que les fluctuations dépendront des annonces de la société. D’autres plus optimistes, estiment que la phase de maturité du titre se traduira par une stabilisation des cours. Mais s’il venait à baisser, Addoha entraînerait avec lui tout le marché dans une descente aux enfers.


Colorado: L’effet moutonnier

L’engouement singulier des investisseurs pour la nouvelle recrue de la cote Colorado s’est rapidement estompé. Le titre avait, pour rappel, été réservé à la hausse durant sa première semaine de cotation. Il a aussi suivi un trend haussier encourageant lors de ses premières séances de cotation dans des volumes non négligeables. Le cours a atteint son apogée le 13 novembre après avoir atteint 1.168 DH. Cette bonne prestation a pris fin la semaine dernière où le titre a été réservé à la baisse pendant plusieurs séances. Une tendance qui s’est poursuivie lundi 20 novembre. Cette série de baisses a ramené le cours à moins de 980 DH.Les analystes estiment que cette tendance est due à un effet moutonnier chez les nouveaux actionnaires de Colorado. Après avoir acheté, l’action en masse durant les premières séances, ils se sont mis à vendre d’un seul coup provoquant une correction sévère du titre. Toutefois, des analystes estiment que la valorisation actuelle correspond au fondamentaux du titre. Il devrait se stabiliser autour de 910 DH. Nouaim SQALLI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc