×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    BCM et Caja de Madrid créent une société de crédit à la consommation

    Par L'Economiste | Edition N°:51 Le 29/10/1992 | Partager

    BCM a noué des relations de partenariat avec Caja de Madrid, une banque espagnole, pour développer ses activités para-bancaires. L'objectif à terme est de créer un holding avec le partenaire espagnol, détenteur des 3% du capital de la Banque. Pour l'instant trois sociétés, dont une société de crédit à la consommation qui sera fonctionnelle en 1993, ont vu le jour. Le montage du holding se poursuivra dans la prudence.

    BCM et Caja de Madrid, une banque espagnole, mettent en place les premiers jalons d'une société holding qui verra le jour dans quelques années. Pour M. Alfonso De Pedro, Directeur Général de Caja de Madrid pour le Maroc,"c'est le moment de créer les sociétés parce que le potentiel de croissance du Maroc est important". Foncière Casa Madrid, Casa Madrid Développement, une société de crédit à la consommation en train d'être ficelées; les trois sociétés sont logées à la BCM en attendant de réaliser un volume d'affaires qui nécessitera l'installation d'un siège.

    Synergie de groupe

    BCM et Caja de Madrid ont convenu de se partager à égalité les actions des sociétés créées. Foncière Casa Madrid, Casa Madrid Développement et la Société de Crédit à la Consommation ont respectivement un capital de 100, 10 et 50 millions de Dirhams détenu par les deux institutions selon le plan établi.
    Foncière Casa Madrid est une société de crédit hypothécaire
    (société de financement de l'immobilier) créée au début de l'année 1992 et dont les activités ont déjà commencé. Elle a entamé ses opérations par le financement des logements haut de gamme. Depuis son démarrage en Juin, 56 dossiers ont été étudiés pour un montant de l'ordre de 28 millions de Dirhams. Les engagements moyens par dossier sont de 500.000 Dirhams, avec une durée moyenne de 74 mois. Les responsables espèrent clôturer l'année sur une production de 35 millions de Dirhams. Ils envisagent en outre de s'impliquer davantage dans la promotion immobilière avec des montants plus significatifs.
    Pour sa part, Casa Madrid Développement est une société de services et de participation en capital-risque. Elle a pour objectif de promouvoir le partenariat entre l'Espagne et le Maroc par le rapprochement des investisseurs des deux pays. La société a été créée au courant de cette année. Elle a commencé par l'activité de mise en relation. Le démarrage effectif est prévu début 1993. Par ailleurs, l'insertion d'un département informatique et de consulting dans cette structure est retenue.
    Quant à la dernière née du groupe, la Société de Crédit à la Consommation, elle entamera ses activités début 1993. Elle bénéficiera en particulier de l'expérience de Caja de Madrid dans ce créneau. En fait, celle-ci dispose de 15.000 terminaux points de vente installés dans des magasins à travers l'Espagne. De plus, les demandes de crédits à la consommation sont traitées à temps réel grâce à des terminaux mis à la disposition de la clientèle.
    En attendant la consolidation de ce groupe qui est en train de prendre forme, les produits des différentes sociétés seront distribués par le réseau de la BCM pour des raisons de synergie.

    Stratégie de filialisation

    La création du holding entre dans la dynamique des relations de partenariat entre le Maroc et l'Espagne. Ce pays est devenu le deuxième partenaire commercial du Maroc après la France avec 8,4% des importations et 9,2% des exportations du pays. En outre, cette idée fait suite à l'ouverture du capital de la BCM à Caja de Madrid. Celle-ci, par le biais de sa filiale, Corporacion Financiera Caja de Madrid, détient à ce jour 3% des parts de la banque marocaine. Cette participation sera portée à 5% "selon les termes définis antérieurement par les deux parties". De l'avis de M. Jamal Harouchi, Directeur Délégué à la BCM, "en plus des choix stratégiques concordants, l'idée de création du holding répond à la politique méditérranéenne de la BCM pour laquelle l'ouverture sur l'Espagne doit se renforcer. En outre, elle permet à l'institution de poursuivre des actions para-bancaires avec la collaboration d'un partenaire expérimenté". Pour M. De Pedro, il s'agit de maintenir la politique d'internationalisation de Caja de Madrid. En ce qui concerne l'ouverture sur le Sud de la Méditerranée, le choix s'est porté sur la BCM qui réunit "les critères d'une banque modèle, notamment par son caractère purement privé et son professionnalisme", précise-t-il. Toutefois, les deux parties ont opté pour la prudence. "Le rythme de création de société sera fonction du succès des entités déjà fondées ", explique le responsable espagnol.
    Plus concrètement, cette option tient sans doute d'une démarche rationnelle. Une politique de croissance externe ou de diversification est toujours difficile à aborder. La recherche de nouvelles activités ne devrait pas nuire à l'existant. Toujours est-il que pour la BCM, et à l'instar des autres banques, la stratégie de filialisation est devenue une démarche "normale" parallèlement au nouveau paysage financier qui est en train de se dessiner dans le pays avec l'application prochaine de la loi bancaire qui définira les nouveaux champs de la concurrence entre les institutions financières, fait-on remarquer dans les milieux bancaires. Toutefois, les deux partenaires se disent "suffisamment armés pour aborder ce virage dans la sérénité", précise-t-on.

    Alié Dior NDOUR

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc