×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Avions CIA: Les transferts via l’Europe démasqués

Par L'Economiste | Edition N°:2201 Le 26/01/2006 | Partager

. Un rapport du parlement fait état d’une centaine de cas. D’autres enquêtes en cours pour affiner les conclusions LES pays européens pouvaient difficilement ignorer que plus de cent personnes, soupçonnées de terrorisme, ont été enlevées ou transférées via l’Europe par la CIA pour être livrées à des pays pratiquant la torture, déclare un rapport du Conseil de l’Europe. «Les livraisons intéressant l’Europe semblent concerner plus de cent personnes au cours de ces dernières années», indique Dick Marty, parlementaire suisse du Conseil de l’Europe, dans son rapport intérimaire présenté mardi 24 janvier. Il reconnaît toutefois qu’il n’existe pas à ce stade de «preuves formelles et irréfutables» de l’existence de prisons secrètes en Europe. Mais «de nombreux indices, cohérents et convergents, permettent de conclure à l’existence d’un système de +délocalisation+ ou de +sous-traitance+ de la torture», note Marty. «Il n’est simplement pas vraisemblable que les gouvernements européens, ou du moins leurs services secrets, n’aient pas été au courant» de ces «livraisons», déclare-t-il. Le nouveau rapport, qui intervient après un premier document rendu public le 13 décembre et se fonde largement sur des déclarations de fonctionnaires américains et des articles de presse, ne contient pas de révélations à proprement parler, mais précise les contours de l’enquête et le procédé des «livraisons». Celles-ci consistent à enlever ou à transférer via l’Europe des personnes soupçonnées de terrorisme pour les envoyer dans des pays tiers «connus pour recourir systématiquement à la torture». Citant l’enlèvement musclé en février 2003 à Milan par la CIA d’Abou Omar, soupçonné d’être un activiste islamiste, le rapporteur estime que «la présence d’au moins 25 agents étrangers qui procèdent à l’enlèvement d’une personne placée sous surveillance par les Italiens aurait dû susciter une vive réaction» de Rome. Son transfert vers l’Egypte «illustre de façon exemplaire la procédure de livraison extraordinaire». Rome a depuis lancé des mandats d’arrêt contre plusieurs agents de la CIA. Le rapporteur s’est également réjoui de l’arrivée lundi 23 janvier d’informations détaillées d’Eurocontrôle, l’agence européenne du trafic aérien, et des images satellites du Centre satellitaire de l’UE, notamment de sites en territoire roumain. «Nous ne pourrons nous prononcer que par la suite sur l’importance et la portée de telles informations», a indiqué Marty. Le rapport énumère les réponses de plusieurs pays. S’agissant de la France, il indique que Paris vérifie avec l’Aviation civile deux vols ayant fait escale sur le territoire national et qui auraient été affrétés par la CIA. La Belgique a ouvert une enquête sur des vols et survols de son territoire. Un rapport reçu par Marty fait état de mouvements suspects d’avions passant par l’Ecosse. Marty attend également les conclusions d’une enquête du gouvernement polonais. La Roumanie a indiqué pour sa part n’avoir connaissance d’aucun centre de détention secret sur son territoire et a insisté pour que ses dénégations soient prises en compte par le Conseil de l’Europe. La Commission européenne a demandé «fermement» aux Etats membres de l’UE et aux pays candidats à l’adhésion, la Roumanie et la Bulgarie, de «coopérer pleinement» avec Dick Marty.Synthèse L’Economiste

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]com
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc