×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    Automobile: Ventes record en 2008

    Par L'Economiste | Edition N°:2833 Le 04/08/2008 | Partager

    . Elles sont dopées par la croissance dans les pays émergents LES ventes de véhicules dans le monde ont progressé de 1,5% au premier semestre 2008, grâce à une forte croissance dans les pays émergents, et devraient atteindre un niveau record pour l’ensemble de l’année, selon une étude de la banque canadienne Scotia, publiée la semaine dernière. Les ventes étaient cependant en baisse en mai et juin, en raison d’une chute sur les marchés des Etats-Unis, de l’Europe occidentale et du Japon, conséquence du prix record du pétrole et du ralentissement économique. Néanmoins, «nous nous attendons à ce que les ventes pour l’ensemble de 2008 établissent un septième record annuel consécutif», en raison de la vigueur actuelle du marché automobile au Brésil, en Russie, en Inde et en Chine (zone BRIC), écrit l’auteur de l’étude, l’économiste Carlos Gomes. «En fait, les ventes d’automobiles dans ces pays devraient dépasser les achats de voitures aux Etats-Unis en 2009. Il n’y a pas si longtemps, en 2005, les ventes aux Etats-Unis dépassaient celles de la zone BRIC de plus de 10 millions d’unités», rappelle-t-il. Les perspectives de vente sont «particulièrement sombres» aux Etats-Unis alors que 2008 et 2009 pourraient connaître les «pires résultats pour deux années consécutives depuis 1993». Au premier semestre, c’est en Amérique du Sud et en Europe orientale que les ventes ont le plus augmenté (+24%). Dans la seule Russie, elles ont bondi de 40%, à 1,45 million d’unités, et ce pays devrait devenir en 2009 le plus important marché en Europe, devant l’Allemagne, et le quatrième au monde. En Chine, la hausse du prix de l’essence a fait ralentir les ventes, qui n’ont progressé que de 17% au premier semestre, contre une moyenne annuelle de 30% depuis le début des années 2000.Synthèse L’Economiste

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc