×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

Assurances: Holmarcom rachète la Sanad

Par L'Economiste | Edition N°:624 Le 26/10/1999 | Partager

· L'opération a été conclue à plus de 800 millions de DH
· La famille Ben Salah devient, avec ses sociétés Atlanta et Sanad, le quatrième pôle d'assurances


La Sanad est donc entrée dans le giron du groupe Holmarcom. A l'issue de la réunion de la commission de sélection, qui a eu lieu le 21 octobre dernier, c'est en effet la holding de la famille Ben Salah qui a été désignée acquéreur. Le groupement Sanad/CPA (puisque la vente portait à la fois sur la compagnie et sur son cabinet de courtage et actionnaire, CPA) a été cédé à un peu plus de 800 millions de DH.
Outre Holmarcom, deux autres candidats étaient en lice: Wafa Assurance et AXA-ONA. Mais c'est surtout AXA/ONA qui était le prétendant le plus sérieux. Wafa Assurance s'est en effet retirée de la course en raison d'un désaccord sur les conditions d'acquisitions. Les vendeurs ont exigé un paiement cash 45 jours après la signature du contrat de vente. «Nous ne pouvions pas accepter de payer sans avoir la garantie de pouvoir mener une procédure de due-diligence ou une expertise», explique un haut responsable de Wafa Assurance. L'on précisera que les vendeurs ont accordé une garantie bancaire en cas de passif qui correspond à 25% du prix de vente.
Pour AXA/ONA -dont la proposition se serait située aux environs de 700 millions de DH- le contexte est différent. Si le groupe a été moins offrant, c'est notamment en raison des difficultés qui auraient pu découler d'une fusion à trois (AXA Al Amane, CAA, Sanad).
En tout cas, cette donne réjouit les équipes d'Al Wataniya/RMA/Alliance, qui suivaient attentivement le déroulement de la transaction. Si AXA/ONA avait racheté Sanad, il aurait en effet occupé le premier rang en terme de part marché avec 26,9% contre 24,6% seulement pour Al Wataniya/RMA/Alliance. Sans compter les synergies qu'un tel scénario aurait pu produire: Sanad, étant donné l'importance de son portefeuille IARD (Incendie, automobile, risques divers) aurait complété ceux de la CAA et d'AXA Al Amane (très présent dans le segment Vie).
Selon les premières estimations, la vente de la Sanad/CPA laisserait ressortir un price earning ratio (PER) ou ratio prix/bénéfices de 3,8 et un rapport prix de vente/fonds propres de 13. L'opération est donc loin d'égaler la performance de la cession d'Al Wataniya (un PER de 36 et un rapport prix de vente/fonds propres de 5) ou encore de l'Alliance Africaine (avec respectivement des ratios de l'ordre de 48 et 10).
L'issue du projet de cession de la Sanad n'est une surprise qu'à moitié. Pour l'anecdote, M. Mohamed Ben Salah président du groupe aurait juré publiquement de racheter la Sanad et d'y mettre le prix qu'il faut pour cela. Le groupe Holmarcom, présent dans les assurances à travers la compagnie Atlanta, avait été, il est vrai, candidat malheureux au rachat d'Al Wataniya. Il effectue aujourd'hui un retour en force avec une part de marché d'environ 12,1% (6,9% pour Atlanta et 5,1% pour la Sanad). Ce qui fait de lui le quatrième pôle d'assurance après Al Wataniya/RMA/ Alliance Africaine, AXA/ONA et le groupe Wafa Assurance. Le montage financier de l'opération reste pour l'heure la grande inconnue, même si quelques indices laissaient augurer, depuis quelque temps, que la holding préparait sa trésorerie dans la perspective de la course à la Sanad.
Mercredi dernier, le groupe Holmarcom avait en effet cédé 10,7% des titres détenus dans Oulmès à Atlanta, gagnant ainsi le différentiel acquis depuis l'augmentation du capital de la société de distribution d'eau gazeuse.
Le groupe avait auparavant cédé sa participation dans AXA Al Amane (Atlanta avait 7% dans AXA Al Amane) à l'ONA, ce qui lui a sans doute permis de disposer d'un matelas financier confortable.

Mohamed BENABID

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc