×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Economie

Architecture métallique
Encore peu d’expertise

Par L'Economiste | Edition N°:2387 Le 20/10/2006 | Partager

. Peu de professionnels s’y intéressent. La culture du béton encore très forteLe béton a encore de beaux jours devant lui. Le métal, qui constitue aujourd’hui une sérieuse alternative, est encore boudé par les constructeurs marocains. Ces derniers restent fidèles aux bonnes vieilles méthodes «sûres, disponibles et peu coûteuses». Toutefois, les bureaux d’études se retrouvent dernièrement face à de nouvelles exigences, celles des investisseurs étrangers notamment des pays du Golfe. Habitués à des méthodes de construction plus modernes, ces derniers orientent les promoteurs locaux vers l’architecture métallique pour tous les avantages qu’elle offre. «Elle permet de construire plus haut, plus vite et mieux», explique l’architecte Fouad Akalay. Reste que le savoir-faire dans le domaine est encore très limité. Les bureaux d’études, architectes et constructeurs capables d’assurer ce type d’ouvrage se comptent sur le bout des doigts. Mais là n’est pas le seul frein à l’introduction du métal dans l’immobilier. Les intervenants réunis lors de la 22e «rencontre du BTP», organisée le 18 octobre par le groupe Archimedia, invoquent d’autres raisons. En tête: la réticence des maîtres d’ouvrage. «L’usage du métal est toujours un risque, selon eux, puisque c’est une technique qui n’a pas encore fait ses preuves au Maroc», témoigne un architecte. D’autres raisons alimentent également le scepticisme des promoteurs. Le métal présente des failles sécuritaires importantes: risque d’incendie et corrosion par exemple. Des risques de mieux en mieux maîtrisés à l’étranger, où l’expertise dans l’architecture métallique est développée. Pourtant, l’acier ne remplace pas toujours le béton. En cas de proximité du bord de mer par exemple, le béton montre plus de résistance à l’humidité. L’acier répond, pour sa part, à des besoins spécifiques. Il est mieux introduit dans le secteur de l’immobilier professionnel que dans le logement. Surtout pour les constructions industrielles et les plateaux de bureaux où il permet une grande optimisation de l’espace de travail. En effet, l’architecture métallique dispense de la mise en place de poutres et poteaux supportant le plafond et permet ainsi de dégager de larges superficies. Elle est ainsi fortement défendue par les architectes du fait qu’elle permet une grande liberté dans la conception. Par ailleurs, les professionnels indiquent que l’introduction de l’acier dans le bâtiment est révolutionnaire dans la pratique. «C’est une nouvelle manière de concevoir et de construire», explique un architecte. «A la place des chantiers, nous aurons des lieux de montage», ajoute-t-il. Et arrivé à sa fin de vie, un immeuble peut être démonté et son matériel récupéré au lieu d’être simplement démoli.


Des solutions métalliques

L’architecture métallique n’est pas seulement une alternative à l’usage du béton. Elle propose aussi de nouvelles solutions. Les parking aériens, par exemple, sont une aubaine pour les grandes villes en mal d’espace de stationnement. Le concept permet de gagner de la superficie sur la hauteur, ce qui est moins coûteux et moins laborieux que l’aménagement des parkings souterrains. Même le problème de l’esthétique ne se pose plus, selon les professionnels. L’architecture métallique était, certes, limitée aux constructions de hangars et usines, des ouvrages où l’aspect externe importe peu, mais, actuellement, le développement de la créativité, combiné à la maniabilité de l’acier, permettent la création de formes tout aussi esthétiques que celles reproduites par le béton.Ichrak MOUBSIT

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc