×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Amateurs de viande et de vin rouge, gare au SRAS!!

Par L'Economiste | Edition N°:1544 Le 20/06/2003 | Partager

. Une note bidon qui circule sur Internet parle de l'existence de cas de SRAS au MarocPour une blague de mauvais goût, c'en est une. On aurait cru à un poisson d'avril, sauf qu'on est au mois de juin. «Une note« qui circule actuellement sur Internet parle de l'existence de cas de SRAS relevés dans différentes villes du pays. L'information bidon est colportée par le biais de mails. Elle prétend que «les sujets (Marocains) porteurs de SRAS étaient des consommateurs réguliers de viande, de charcuterie et de vin rouge, qui dans 97,6% des cas, présentent des troubles sérieux de la vision lorsqu'ils n'ont pas eu de rapports sexuels satisfaisants depuis plusieurs semaines«. Plus loin, la même note avance que ces sujets présentent des troubles «qui ressemblent à des tremblements, ou, dans des cas extrêmes, une forme d'hallucinations qui se manifeste en points de couleurs«. Plus drôle, la personne qui reçoit par voie de mail la fameuse note et après quelques secondes, le temps de lire le passage concernant «les hallucinations«, commence à voir des points de différentes couleurs qui circulent sur le message même. Les «plaisantins« qui ont confectionné cette note ont procédé à un montage de manière à convaincre les plus crédules. Ce qui est en revanche est condamnable, c'est l'usage de l'en-tête du ministère de la Santé. Contactée par un médecin, la cellule de crise qui a été mis en place par le ministère pour prévenir tout éventuel cas de la maladie au Maroc, est catégorique. «C'est de la pure intox«, lance un responsable, qui réaffirme encore une fois l'absence de cas de SRAS au Maroc. Gare donc à ce genre de plaisanteries qui peuvent être lourdes de conséquences. M. Bk.

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc