×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Agadir maintient le cap sur le marché français

Par L'Economiste | Edition N°:1584 Le 19/08/2003 | Partager

. Un marché émetteur en hausse de 28,44% au cours du 1er semestreContrairement aux autres marchés émetteurs de la station balnéaire d'Agadir, le marché français continue sa croissance malgré la crise conjoncturelle que vit le secteur touristique depuis les attentats du 11 septembre 2001. Une situation renforcée par les événements du 16 mai dernier et à laquelle a réussi à résister le marché français. En effet, les taux de progression sur ce foyer d'émission de touristes, le plus soutenu pour la destination, sont à deux chiffres. Au cours du premier semestre 2003, le taux de progression des arrivées de Français à Agadir a atteint 28,44% et celui des nuitées 30,18%, comparativement à la même période l'an dernier. Cette évolution est la résultante des efforts déployés par la profession et l'ONMT, qui a renforcé son budget publicitaire sur ce marché au profit de la destination. Ainsi, pour promouvoir la ville, une campagne d'affichage parmi d'autres mesures a été orchestrée sur les flancs de bus et les différents supports visuels en France. L'impact de ces actions a été multiplié par l'organisation d'éductours et de voyages de presse. A ceci s'ajoute le renforcement des fréquences aériennes directes reliant la station à Paris. Un atout dont ne dispose pas les autres marchés émetteurs. D'un autre côté, le maintien de la croissance du marché français sur la station est également dû à l'implantation sur la place de plusieurs opérateurs de l'Hexagone. Il s'agit notamment d'Accor, de Jet Tours, FRAM depuis quelques années et plus récemment des tour-opérateurs (TO) Etapes Nouvelles et Maxi. Pour confirmer cette évolution, il est nécessaire de l'avis de Radouane Rerhaye, directeur de l'ONMT en France, de cibler également la clientèle MRE en France. Un pays où 14% de la population marocaine immigrée en France proviennent d'Agadir et ses environs. Pour le représentant de l'ONMT en France, cette catégorie de visiteurs pourraient doper l'activité de la station en juin et juillet, des mois qui sont en train de devenir structurellement des périodes de très basse saison. Reste toutefois pour attirer ces touristes à appréhender dès octobre prochain le concept Kounouz Biladi en amont avec les TO français programmant Agadir pendant la saison d'été et associer à l'opération la compagnie Mondair, poursuit Radouane Rerhaye. «Agadir pourrait engranger près de 400.000 nuitées, entre autres dans les hôtels de la seconde rangée du quartier touristique, si elle offre les mêmes conditions tarifaires que les destinations concurrentes, renchérit-il.De notre correspondante, Malika ALAMI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc