×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Accident nucléaire: Le Cnesten lance la réflexion

Par L'Economiste | Edition N°:2428 Le 22/12/2006 | Partager

. Un séminaire organisé dans ce sens. Objectif: élaborer un plan d’urgence radiologique et nucléaire Après l’acquisition de son premier réacteur nucléaire, le Cnesten réfléchit à l’élaboration d’un plan d’urgence radiologique et nucléaire. Pour préparer le terrain, le centre a organisé un séminaire lundi dernier avec la participation des membres de la protection civile, la police, la gendarmerie royale, la Santé et l’Environnement. L’objectif est de sensibiliser ses partenaires sur la nécessité d’un plan qui minimiserait les dégâts humains et naturels en cas d’accident nucléaire. Les grandes lignes ont été présentées par Itimed Soufi, directrice du pôle sécurité au Cnesten. Il s’agit de trois volets: l’organisation, les moyens à mettre en oeuvre et la détermination des responsabilités. Le plan prévoit la désignation d’un coordinateur pour assurer le commandement des opérations. L’ampleur, le degré d’urgence et les zones d’intervention seront à préciser ultérieurement.Selon Mme Soufi, «le nouveau réacteur ne présente aucun risque pour le public et l’environnement». «Mais le danger n’est pas exclu du fait de la manipulation des sources radioactives dans le cadre des activités nucléaires dans plusieurs secteurs», rappelle-t-elle. A titre d’exemple, des sources non scellées sont utilisées dans la médecine nucléaire et la radiothérapie. On les trouve sous forme de jauges d’épaisseur, de densité et d’humidité dans les cimenteries, les papeteries et les raffineries. Soufi rappelle le décès de 8 personnes dans l’accident survenu à Mohammédia en 1986 suite à la perte d’une source scellée de gammagraphie utilisée dans un chantier industriel. La disponibilité de ces sources dans des endroits souvent non contrôlés avec un risque de manipulation pour des actes de malveillance ou terroriste. Sans oublier de signaler les accidents transfrontières dans lesquels le vent joue un rôle important dans le déplacement des nuages radioactifs comme cela a été le cas pour Tchernobyl. Le déclenchement de cet accident a poussé plusieurs pays européens à mettre en place un plan d’urgence radiologique et nucléaire (PURN).Le Maroc veut s’inspirer des expériences et de l’expertise étrangères dans ce domaine pour élaborer son plan.Le modèle belge a été présenté lors du séminaire. Une partie de cet exposé a été réservée à décrire le déroulement d’un exercice de simulation d’un accident nucléaire réalisé au mois d’octobre dernier. Cet essai a permis de tester conjointement leurs procédures de gestion de la situation sur le plan technique avec évacuation et décontamination des blessés. «La panique est l’un des problèmes sérieux qu’il faut bien maîtriser dans ce genre de situation», précise Jean Pierre Lacronique, président de l’Institut de radiation, protection et de sûreté nucléaire en France (IRSN). Celui-ci rappelle le nombre d’accidents routiers survenus au moment de l’annonce de l’incident TIM (Three Miles Island) aux Etats-Unis en 1978 suite à une défaillance au niveau de l’information. Dans pareille situation, la population ne doit pas quitter le domicile comme prévu par les consignes du PURN. La dose d’irradiation reçue à l’intérieur d’une maison est nettement inférieure. Mais il faut également veiller à ce que les ventilateurs et les climatiseurs soient débranchés, les portes et fenêtres fermées. L’absorption de comprimés d’iodure de potassium par la population touchée et suspectée est aussi parmi les mesures de prévention et de protection prévues par le PURN.Nour Eddine EL AISSI

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc