×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

Un marché record pour DLM

Par Ayoub IBNOULFASSIH | Edition N°:4802 Le 24/06/2016 | Partager
L’entreprise construit une unité industrielle de l’OCP pour 740 millions de DH
Une capacité de production de 12.000 tonnes par jour
marche_dlm_002.jpg

L’annonce du contrat a complètement déséquilibré l’évolution du cours de DLM. Quelques minutes avant la clôture de la séance du jeudi 23 juin, le titre s'est retrouvé réservé à la hausse à hauteur de 39,9%. Au coup de cloche final, l’action s’est maintenue à l’équilibre à 157,20 DH. Sa contre-performance annuelle s’établit à 25,14%

C’est le plus gros contrat de l’histoire de Delattre Levivier Maroc (DLM). L’industriel vient de signer un protocole d’accord d’un montant de 740 millions de DH pour la réalisation clé en mains d’une unité de fusion filtration de soufre à Jorf pour le compte de l’OCP. «Notre positionnement prix et la qualité de nos prestations sont les deux atouts qui nous ont permis de remporter cet appel d’offres», confie à L’Economiste Eric Cecconello, DG de Delattre Levivier Maroc. L’opération rentre dans le cadre de la réhabilitation des infrastructures du «Jorf Phosphate Hub» (JPH). Ce mégaprojet, mené par le phosphatier,  se donne pour mission de permettre aux investisseurs  étrangers de produire un phosphate de qualité à des coûts compétitifs, en utilisant les infrastructures, le savoir-faire et la main-d’œuvre qualifiée du groupe. «Avoir dans son portefeuille un client comme l’OCP est un gage de confiance», soutient le DG de DLM.
La nouvelle unité disposera d’une capacité de production de 12.000 tonnes de soufre liquide par jour. Le soufre entre dans la composition de l’acide sulfurique fabriqué par les unités de l’OCP et destiné à la fabrication d’engrais. L’effectif du chantier devrait atteindre 300 personnes. «Cette fois-ci, c’est l’ensemble de la chaîne de valeur qui est impliqué dans la réalisation du projet», soutient Eric Cecconello. Le chantier de construction de l’unité, qui se substituera à d’anciennes lignes, s’étendera sur une période de 20 mois.
L’exercice 2015 aura été l’année des records pour l’industriel. A l’instar de son chiffre d’affaires consolidé qui s’est envolé de 39% pour franchir la barre du milliard de DH. Le résultat net ressort en revanche en retrait de 26,5% à 13,1 millions de DH. Toutefois, les perspectives s’annoncent rassurantes avec un carnet de commandes dèjà bien garni. Celui-ci s’élève en effet à ce jour à 2,46 milliards de DH à l’issue des projets remportés récemment, notamment auprès de Daewoo ou encore Afriquia.
La stratégie de diversification menée par le groupe repose sur un mix produits avec une présence dans divers segments tels que la chimie, les mines, le portuaire… Mais le groupe affiche d’autres ambitions surtout avec l’essor du secteur énergétique. Parmi ses axes de développement, figurent le solaire, le pétrole offshore et le gaz. DLM intervient également sur le continent africain via des marchés des mines, de la chimie, des infrastructures et grands travaux, du ciment, du pétrole et gaz, de l’énergie, du pétrole offshore et de l’éolien.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc