×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière

Entreprises

Bouchaïb Benhamida: Une grande perte pour la filière BTP

Par Amin RBOUB | Edition N°:4801 Le 23/06/2016 | Partager
bouchaib_benhamida_001.jpg

Le milieu des affaires est en deuil. Il vient de perdre le président de la Fédération nationale du bâtiment et travaux publics (FNBTP). Bouchaïb Benhamida a rendu l’âme dans la nuit du mardi à mercredi (21-22 mai) à l’âge de 76 ans. «C’était un grand Monsieur. C’est une grande perte non seulement pour la filière BTP et le milieu des affaires, mais aussi pour tout le Maroc», témoigne depuis Paris son ami David Tolédano, président de la Fédération des matériaux de construction (FMC). En fait, ces dernières années ont été difficiles pour Benhamida. Il a vécu un grand drame familial (décès de deux filles) qui l’a beaucoup affecté, rappelle Toledano. Et d’ajouter: «Le défunt était souffrant ces derniers mois. Il avait du mal à sortir, à bouger… à cause de maladies articulaires».

Sur les qualités humaines de Bouchaïb Benhamida, il y a unanimité auprès du milieu des affaires. «Un homme d’une grande qualité intellectuelle… Un militant  de l’entreprise… Un ami d’une grande fidélité…  Il était dévoué, se mobilisait de tout son poids, de tout son cœur… Il savait prendre la sage décision, il avait la juste mesure… ». En même temps, «l’homme était d’une grande franchise. Il n’hésitait pas à aller dans le sens contraire de ceux qui ne voyaient pas l’intérêt national», tient à préciser David Tolédano. Il rappelle aussi que le défunt était l’homme des grands dossiers et chantiers de la filière et de la Confédération patronale (CGEM). Il n’hésitait pas à défendre les intérêts des opérateurs auprès des différents gouvernements et ministres de tutelle qui se sont succédé. Benhamida s’était mobilisé à préparer le contrat-programme de la filière BTP. Un dossier bien ficelé dont il avait assuré le pilotage de bout en bout. «Il attendait à signer le contrat-programme devant le Souverain», confie le président de la FMC. L’enterrement a eu lieu hier à Casablanca après la prière d’Al Asr.

 

 

Retrouvez dans la même rubrique

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc