×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Economie

    Les industriels plutôt optimistes pour le second semestre

    Par Soufiane NAKRI | Edition N°:4797 Le 17/06/2016 | Partager
    Une enquête réalisée par le Haut commissariat au plan
    Les carnets de commandes sont stables
    industriels_moral_097.jpg

    Au cours du deuxième semestre, pour 45% des chefs d’entreprise, la production industrielle devrait enregistrer une hausse contre 22% qui prévoient une baisse

    L’optimisme revient avec l’été chez les industriels. C’est ce qui ressort de l’enquête réalisée par le Haut commissariat au plan portant sur les appréciations des chefs d’entreprise sur le comportement de leur secteur pour le deuxième semestre 2016. L’Enquête ne précise pas l’étendue de l’échantillon. Selon 45% des industriels interrogés, la production devrait enregistrer une hausse, contre 22% qui attendent une baisse d’activité. Cette légère augmentation proviendrait principalement de l’industrie alimentaire, l’industrie chimique et de la fabrication d’équipement électrique. Quant à l’emploi, ils sont 43% à prévoir une hausse des effectifs. A l’inverse, 22% de ces patrons restent pessimistes pour l’avenir et anticipent plutôt une réduction des effectifs. Au premier semestre  2016, les carnets de commandes des secteurs ont été jugés d’un niveau normal par 72% des chefs d’entreprise et peu garnis par 18%.

    De même, l’industrie extractive suit un trend haussier. La majorité des dirigeants prévoient une hausse de la production. Cette dernière s’explique par une augmentation de la production des phosphates. Paradoxalement, malgré cet accroissement de l’activité, 91% des chefs d’entreprise anticipent une stagnation au niveau des effectifs. Ces derniers sont majoritairement absorbés par l’OCP. En revanche, au cours du premier semestre, le secteur a affiché une baisse selon la majorité des patrons. Ce ralentissement du secteur est appréhendé par une diminution de la branche des autres industries extractives.
    Le contexte énergétique marqué  par un accroissement de la demande se traduit par un optimisme de la totalité des patrons.  La production connaîtrait une augmentation, attribuée à une amélioration de la production et distribution d’électricité, de gaz, de vapeur et d’air conditionné. Au contraire, le secteur de l’énergie n’a pas été au rendez-vous durant la première partie de l’année, il aurait subit une forte baisse. Les carnets de commandes ont resté stables pour la totalité des chefs d’entreprise.  Les trois quart de ces derniers confirment une  baisse d’effectif.  
    Le secteur de la construction devrait enregistrer une amélioration de l’activité au niveau du deuxième semestre. Cette hausse sera tirée par la construction de bâtiments et des travaux de construction spécialisée. Cette dynamique du secteur ne sera pas suivie de création de nouveaux emplois, car 60% des chefs d’entreprise anticipent une stabilité  des effectifs.  
    Par ailleurs, durant le premier semestre, l’immobilier a connu une hausse, selon 34% des patrons interviewés, contre 19%. Cette embellie aurait été tirée par la branche du génie civile. Pour 64% des patrons,  la situation des carnets de commandes a été dans un niveau constant.

     

     

    Retrouvez dans la même rubrique

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc