×
  • L'Editorial
  • régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Le prix de L’Economiste pour la recherche en économie, gestion et droit
    Competences & rh

    Formation douanière
    Un nouveau centre à Benslimane

    Par Noureddine EL AISSI | Edition N°:4789 Le 07/06/2016 | Partager
    Il permettra de former plus de cadres africains
    Près de 850 diplômés sont sortis de l’Institut des douanes de Casablanca

    La formation des cadres douaniers constitue un bon exemple de partenariat Sud-Sud entre le Maroc et certains pays africains. Une nouvelle promotion, composée de 34 inspecteurs, vient d’achever sa formation de neuf mois au sein de l’Institut de formation des douanes (IFD) de Casablanca. La cérémonie de remise des diplômes s’est déroulée, vendredi dernier, en présence du Zouhair Chorfi,  DG de l’Administration des douanes et impôts indirects (ADII) et  de quelques ambassadeurs de pays africains. Un cycle international de formation des cadres d’inspection des douanes a été mis en place depuis 2000,  en collaboration avec l’Agence marocaine de coopération  internationale (AMCI) qui octroie des bourses aux participants. Avec cette 17e promotion 2015-2016, le nombre total de cadres étrangers qui ont bénéficié de cette formation dispensée par l’IFD a dépassé 850 participants. Les bénéficiaires relèvent de plusieurs administrations douanières des pays africains et de la République d’Haïti. «Cette cérémonie de remise des diplômes est une manière d’acter notre engagement d’apporter un plus à un certain nombre d’administrations douanières africaines de pays amis», signale Chorfi. Le directeur de l’ADII insiste sur la qualité de la formation offerte, destinée à faire émerger les futurs responsables des administrations douanières africaines. «Plusieurs de mes homologues ont été formés au Maroc. Cet encadrement supérieur que nous dispensons constitue une formation extrêmement prisée par les administrations douanières des pays amis africains», rappelle Chorfi. Afin d’accompagner cette demande, l’ADII  prépare la création d’un centre de formation douanière à Benslimane. Ce nouvel établissement renforcera la capacité d’accueil des futurs cadres africains et permettra d’encadrer jusqu’à une centaine de douaniers par an.

     

     

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc