×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

Rami El Sayyed,directeur des Opérations d’Averda au Maroc: «Notre force est dans notre capacité d’adaptation»

Par Aziza EL AFFAS | Edition N°:4788 Le 06/06/2016 | Partager
rami_el_sayyed_088.jpg

«Pour réussir dans le secteur de la propreté, il faut instaurer une coopération tripartite entre les collectivités, l’opérateur et les populations», insiste Rami El Sayyed, directeur des Opérations d’Averda au Maroc (Ph. Averda)

Averda et Sita Blanca (filiale du groupe Suez) se partagent la collecte des déchets sur le territoire de Casablanca. Pour l’opérateur libanais, chaque territoire a ses spécificités et c’est au délégataire de s’adapter en fonction du marché local.
Entretien avec Rami El Sayyed, directeur des Opérations d’Averda au Maroc.

- L’Economiste: Quelles sont les particularités et les difficultés du marché marocain?  
- Rami El Sayyed:
Le volet le plus difficile à gérer au Maroc est celui des ressources humaines. A Rabat, nous avons 700 collaborateurs, alors que les autres opérateurs de collecte d’ordures ménagères n’ont besoin que de 200 salariés environ. Le balayage (mécanique et manuel) nécessite des ressources humaines plus nombreuses sur le terrain, avec tout ce qui s’ensuit comme contraintes en matière de contrôle et de suivi des opérations.
En revanche, le fait d‘opérer sur l’ensemble du territoire de Rabat est un atout, car la qualité du travail est plus perceptible. Ce n’est pas le cas sur Casablanca, par exemple, où chaque quartier relève d’un opérateur différent.

- Justement, quelle différence entre les quartiers de la métropole?
- Aujourd’hui, il est possible de différencier aisément les quartiers qui relèvent d’Averda des autres périmètres. La qualité de notre travail se ressent auprès des populations. Nous avons opté pour les bacs 1.100 litres qui sont un succès au Maroc et ailleurs. Nous avons un système GPS sophistiqué qui permet un suivi permanent des performances sur le terrain et avec précision.
Notre force est notre capacité d’adaptation aux territoires où nous opérons comme le fait de comprendre les caractéristiques des déchets et les habitudes de la population liées au dépôt des ordures.

- Y a-t-il d’autres contraintes spécifiques à Casablanca?
- Pour réussir dans le secteur de la propreté, il faut instaurer une coopération tripartite entre les collectivités, l’opérateur et les populations. Chacun doit jouer le rôle qui lui est dévolu. Sans cette collaboration, il est difficile de réussir sa mission.

- Qu’en est-il du volet recyclage, tri sélectif…?
- Aucune clause dans les cahiers des charges n’aborde ce volet pour Averda. Nous avons fait des propositions et des suggestions dans ce sens, mais nous ne pouvons passer à l’acte sans le feu vert des autorités locales et des municipalités. Le projet de tri sélectif ne relève pas uniquement du délégataire. Il doit commencer à la maison avant d’arriver au centre de tri. Il faut lancer des campagnes de sensibilisation pour inciter les populations à adopter le tri à la source, avant d’arriver chez l’opérateur. Dans ce cas, il faudra réviser le cahier des charges spécifique au tri sélectif, les tarifs… Nos missions sont claires aujourd’hui : collecte des ordures ménagères, balayage (technique et manuel), collecte des gravats et déchets verts et lavage des voiries. Mais nous sommes toujours prêts à collaborer afin que notre expertise d’un demi-siècle soit mise à la disposition des décideurs pour réussir le tri sélectif.

Propos recueillis par
Aziza El AFFAS

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc