×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

International

Le marché des drones en vitesse de croisière

Par Soufiane NAKRI | Edition N°:4785 Le 01/06/2016 | Partager
127 milliards de dollars à l’horizon 2020
Agriculture, transport, infrastructure… de gros débouchés
Le manque d’un cadre réglementaire freine le secteur
marche_croisiere_085.jpg

 A l’horizon 2020,  le secteur le mieux prédisposé à accueillir ce type de technologie est celui des infrastructures, avec une valeur estimée de 45 milliards de dollars

Infrastructure, agriculture, transport, sécurité… sont les principaux secteurs faisant appel à des drones civils. Ces appareils sont de plus en plus utilisés pour des missions de surveillance, cartographie et de diagnostic dans des zones parfois difficilement accessibles. Selon une étude de PwC «Clarity from above», le marché mondial des drones civils représenterait plus de 127 milliards de dollars. Cela correspond à la valeur annuelle des services et de la main-d’œuvre susceptibles d’être remplacés par des drones à l’horizon 2020, selon les estimations de PwC.
Les infrastructures représentent le plus grand débouché des drones avec une valeur estimée de 45 milliards de dollars. Ces engins interviennent pour surveiller et inspecter des projets de construction à grande échelle, notamment les barrages, les ponts... En deuxième position, le secteur de l’agriculture, pour 32 milliards de dollars.  Dans ce domaine, les drones sont utilisés pour récolter et analyser dans un temps record des données sur les sols. A cela s’ajoutent des opérations de traitement des cultures. Dans les transports, un secteur qui représente (13 milliards de dollars), les drones devraient bouleverser le concept de «dernier kilomètre». Ces appareils sont amenés à être utilisés de plus en plus pour les services à fournir sur le dernier kilomètre du parcours de livraison. L’assurance et le secteur minier trouveront également une manière d’améliorer leurs processus. Pour le premier, par la collecte de données d’une plus grande qualité et, pour le second, par une accessibilité accrue sur site.
Selon les experts de PwC, le développement de l’utilisation commerciale des drones civils est fortement corrélé à la mise en place d’un cadre réglementaire incitatif pour mieux encadrer le secteur. Les autorités et le secteur privé devront également garantir le trafic aérien de drones civils. A l’heure actuelle, les entreprises qui opèrent dans des  secteurs clé, à savoir l’agriculture, infrastructure et les miniers, collectent des données géospatiales et photogrammétriques par avion, satellites ou hélicoptères. L’adoption de la technologie des drones faciliterait l’accessibilité et l’analyse rapide de données à moindre coût.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc