×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Competences & rh

    Universiapolis se déploie dans les provinces du Sud

    Par Fatiha NAKHLI | Edition N°:4760 Le 27/04/2016 | Partager
    Une nouvelle antenne à Laâyoune opérationnelle dès septembre 2016 n
    Des filières proposées en cohérence avec les potentialités de la région
    Création d’un campus universitaire sur 10 ha pour 100 millions de DH en 2019
    universiapolis_060.jpg

    Après Agadir, l’université internationale Universiapolis investit les provinces du Sud pour la création d’une annexe à Laâyoune. «Notre décision est dictée par la stratégie de mise en œuvre du nouveau modèle de développement des provinces du Sud décidée par le Souverain», explique Aziz Bouslikhane, président d’Universiapolis. Ce projet, mené avec le soutien du Conseil régional de Laâyoune-Sakia Al Hamra, s’inscrit aussi dans le cadre d’une perspective de développement sectoriel intégré. Lors de la première étape, qui s’étale de 2016 à 2019, l’université internationale de Laâyoune, opérationnelle dès septembre prochain, sera implantée dans les locaux du groupe Al Amine où elle disposera de plus de 30 salles de cours et de laboratoires. Avec une équipe administrative dédiée et des enseignants permanents. Des professeurs de renommée nationale et internationale seront aussi invités à animer des conférences sur le site. La création d’un campus universitaire indépendant est prévue à la fin de ces trois premières années. Le complexe, qui s’étalera sur une superficie globale de 10 hectares, nécessitera un

    universiapolis_2_060.jpg

    La création de l’annexe d’Universiapolis à Laâyoune a été l’occasion d’organiser un forum d’orientation durant le mois en cours. L’objectif étant d’orienter bacheliers, étudiants et professionnels des provinces du Sud vers les filières proposées par Universiapolis ou par les universités partenaires (Ph. IM)

    budget d’investissement de 100 millions de DH. «Il sera un véritable espace de vie et une plateforme d’enseignement et de recherche scientifique, digne des grandes universités internationales», promettent les porteurs du projet. Dans le détail, cette université sera composée d’une business school, d’une école des ingénieurs, d’une école supérieure d’hôtellerie et de tourisme, d’une école supérieure de langues et de journalisme, d’une résidence universitaire, d’un centre de recherche scientifique, d’une bibliothèque universitaire, d’un incubateur-pépinière d’entreprises, d’un centre des études sur le Sahara… et d’un complexe sportif. Pour ce qui est des programmes, ils seront orientés vers l’innovation, l’entrepreneuriat, l’ingénierie, le développement de projets, l’accompagnement, l’hôtellerie et le tourisme, la gestion des unités de production... Des filières qui sont en cohérence avec les potentialités de la région et qui répondent aux besoins des structures existantes et à venir.
    A l’occasion de la création de l’annexe d’Universiapolis à Laâyoune, un forum d’orientation a été organisé durant le mois en cours. Et ce, en partenariat avec l’Académie et direction régionale de l’éducation avec le soutien du Conseil régional de Laâyoune. L’objectif du forum étant d’orienter les bacheliers, les étudiants et les professionnels des provinces du Sud vers les filières proposées par Universiapolis ou par les universités partenaires. Mais aussi de les aiguiller sur d’autres programmes de formation qui peuvent les intéresser comme les admissions parallèles. Une réussite pour ce forum qui a tout de même attiré plus de 3.000 intéressés.

    Les formations

    Différents programmes en gestion et en ingénierie seront assurés dans l’université internationale de Laâyoune à partir de septembre 2016. Cette annexe propose d’ailleurs les mêmes filières et spécialités que celles qui existent actuellement à Universiapolis Agadir. Finance-comptabilité, gestion commerciale, GRH, logistique, banque-assurance, entrepreneuriat et développement des projets, droits des Affaires, communication des organisations et gestion hôtelière pour le pôle gestion avec un bac+3 et un bac+5 à la clé. Ou génie mécanique, génie agro-alimentaire, génie industriel, énergies renouvelables pour le pôle ingénierie avec un bac+5 à terme.

     

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc