×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Aéronautique
    Hexcel lance les travaux de son usine

    Par Safall FALL | Edition N°:4760 Le 27/04/2016 | Partager
    Un investissement d’un peu plus de 220 millions de DH
    Le site sera entièrement livré en 2017
    Un 100e acteur pour les 10 ans du Gimas
    aeronautique_060.jpg

    Dans le cadre du Plan d’accélération industrielle (PAI), le secteur aéronautique s’est engagé, d’ici 2020, à doubler son business à l’export (+16 milliards de DH), à attirer 100 nouveaux acteurs et à créer 500.000 emplois (Ph. Jarfi)

    C’est parti! Le coup d’envoi des travaux de construction du premier site industriel -et sûrement pas le dernier- du groupe Hexcel au Maroc a été donné hier, mardi 26 avril, sur la plateforme spécialisée de MidParc. L’industriel américain est l’un des majors mondiaux des composites avancés. D’abord les chiffres à retenir sur le projet en question: plus de 220 millions de DH d’investissement, sur une unité d’une superficie de 11.000 m2, destinée à la production de structures en «nids d’abeilles» usinés. Le site sera livré dès mi-2017. «Mais des installations provisoires permettront à l’industriel de démarrer ses activités au cours du 4e trimestre 2016», annonce Thierry Merlot, vice-président et directeur général d’Hexcel. Le site emploiera 200 personnes d’ici 2020. Les structures qui sortiront des chaînes de fabrication de l’usine seront évidemment destinées à l’industrie aéronautique, notamment pour alléger les structures composites complexes de certains programmes aéronautiques. Les process intégreront aussi la fabrication de pales d’hélicoptère et de pièces de moteurs ou nacelles.  «Cette nouvelle usine nous permettra de décrocher de nouveaux contrats auprès de nos clients traditionnels tels que Safran, Bombardier, Boeing, Airbus-Stelia, Daher, etc.», précise le manager d’Hexcel. Chacune de ces enseignes a d’ailleurs déjà fait le pas de l’investissement industriel sur la plateforme aéronautique marocaine. Ce projet s’inscrit dans un plan d’investissement développé par le groupe Hexcel, visant deux objectifs: l’augmentation de ses capacités de production ainsi que la diversification et la sécurisation de sa chaîne d’approvisionnement mondial.  Le groupe dispose d’une vingtaine de sites éparpillés un peu partout dans le monde (Etats-Unis, Chine et Europe).
     Mais les enjeux stratégiques autour de cet investissement vont au-delà du projet en tant que tel. Pour Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’Industrie, l’arrivée du géant américain complète un écosystème de la filière aéronautique, celle des matériaux composites. «Nous accélérons davantage la mise en place des filières technologiques du secteur. Nous avons de la place pour monter, autour d’Hexcel au Maroc, un écosystème à part entière», tient à préciser le ministre. «Nous avons franchi plusieurs paliers cette dernière décennie. Cet investissement en est un nouveau».
    Pour Hamid Benbrahim El Andaloussi, le président du Groupement des industries marocaines aéronautiques et spatiales (Gimas), «c’est une nouvelle inflexion» dans la dynamique du secteur. L’arrivée du groupe américain a aussi son symbolisme: c’est le 100e membre du tissu industriel aéronautique local, un joli présent pour le 10e anniversaire du Gimas. Le secteur vient de boucler le premier trimestre de l’année avec une croissance de 6% par rapport à la même période en 2015, totalisant une valeur frôlant les 2 milliards de DH. Sur toute l’année 2015, ce chiffre est de 7,2 milliards de DH, en croissance de 4,3% par rapport à 2014.

     

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc