×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs LE CERCLE DES EXPERTS Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

Fujifilm introduit ses Smartlab

Par Badra BERRISSOULE | Edition N°:4756 Le 21/04/2016 | Partager
Et lance une caravane de démonstration sur plusieurs villes
fujifilm_055.jpg

Entouré des managers français (Leo Paschkes et Lanrent Audry  de Fujifilm), Mohammad Mokhtari, distributeur exclusif de la marque au Maroc, devrait revoir  les stratégies de lutte contre la contrebande des produits Fujifilm qui inondent le marché (Ph mokhtari)

Le japonais Fujifilm et son distributeur marocain Arphot lancent une caravane qui présentera les nouvelles solutions d’impression numérique photographique aux entreprises et aux administrations publiques avec des démonstrations et un showroom qui vont permettre aussi à tous les passionnés de tester en avant-première le Frontier-S, une sorte de minilab compact conçu au départ pour le marché américain et introduit en Europe en 2015. La caravane qui va sillonner plusieurs villes du Maroc (Casablanca le 21 avril ensuite Fès, Oujda et Tanger) a démarré à Marrakech le 19 avril en présence de plusieurs responsables de Fujifilm France, comme Andry Laurent, directeur de la division professionnelle Afrique et Optique, Leo Paschkes, directeur Zone Afrique, mais aussi des entreprises et laboratoires intéressés par ces solutions. La firme japonaise qui opère à travers un distributeur souhaite rebooster le marché marocain et africain. Son bureau de représentation à Casablanca, qui couvre la région africaine, offre tout un soutien marketing aux distributeurs locaux notamment en matière d’imagerie et de produits graphiques et médicaux. Au Maroc, c’est Arphot qui détient la carte Fujifilm depuis 1992 bien qu’il ait été constaté depuis 4 ans une distribution parallèle qui inquiète aussi bien le distributeur marocain que la maison-mère. «Malheureusement, nous sommes mis à mal par la concurrence déloyale et illégale des produits de contrebande que ce soit pour le matériel ou encore pour le consommable et  il faut avoir les reins très solides pour résister contre ce raz-de-marée», indique Mohammed Mokhtari, président d’Arphot.

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc