×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Colorado s’en sort malgré la morosité du bâtiment

    Par Ayoub IBNOULFASSIH | Edition N°:4746 Le 07/04/2016 | Partager
    Les exportations bondissent de 19,4%
    Le résultat net grimpe de 11% en dépit de la baisse du chiffre d’affaires
    abed_chagar_046.jpg

    «Nous continuons d’asseoir notre leadership en dépit de la frilosité de la conjoncture», fait valoir Abed Chagar, directeur général de Colorado (Ph. Jarfi)

    Colorado a fait preuve de résilience en 2015 dans un contexte de morosité du marché immobilier et une conjoncture particulièrement difficile dans le BTP. Pour un groupe, dont 94% du business dépend du BTP, les réalisations financières s’annoncent plutôt favorables. «Nous continuons d’asseoir notre leadership en dépit de la frilosité de la conjoncture», fait valoir Abed Chagar, directeur général de Colorado.
    Le ralentissement du BTP qui trouve son origine dans l’atermoiement du marché immobilier affecte de manière légère les résultats annuels du spécialiste de la peinture. En témoignent Addoha, qui, dans le cadre de son plan génération cash, a réduit la voilure de son activité, Alliances qui reporte la publication de ses résultats ou encore les projets immobilisés de CGI dont le chantier à Al Hoceima… Autant de facteurs qui contribuent à cette situation. S’y ajoutent de grosses méventes dans l’immobilier résidentiel. Le chiffre d’affaires de la société, à fin 2015, ressort ainsi en retrait de 2,9% à 536,2 millions de DH. «Cette diminution est due entre autres aux difficultés rencontrées par le secteur du bâtiment dont la peinture est fortement tributaire», explique Abed Chagar.  
    Colorado table sur de nombreux projets de développement pour consolider ses parts de marché. Le groupe s’est initié, au niveau local, à l’industrie à travers notamment des produits spécialement dédiés au segment «Carrosserie». Une nouvelle activité qui, en 2015, représente près de 2% du chiffre d’affaires par métier. «Nous avons lancé une vingtaine de produits aux exigences internationales à destination de l’industrie», déclare Aboudihaj Lazrak, directeur des ventes. A l’international, l’export (qui occupe 6% du chiffre d’affaires global) est l’autre volet sur lequel l’industriel s’est adossé pour maintenir un niveau de ventes compétitif. «Nous sommes parvenus à installer des machines à teinter dans 5 pays africains», annonce Chagar. De ce fait, les exportations ont bondi de 19,4% à 31,9 millions de DH.
    En dépit de la dépréciation du chiffre d’affaires, le résultat d’exploitation a grimpé de 8% à 86,5 millions de DH sous l’effet conjoint de la bonne maîtrise des charges de promotion et publicité et le retrait des provisions pour clients. S’y ajoute l’amélioration des résultats financiers et non courants à l’origine de la progression de 10,95% du résultat net, sur la même période, à 52,5 millions de DH.
    Compte tenu du contexte actuel, les perspectives s’annoncent difficiles. «Pour l’exercice en cours, il y aurait, a priori, très peu d’indicateurs favorables à la croissance», confie Anas Benhima, directeur prescriptions et partenariats. Pour s’assurer des relais de croissance, l’industriel compte renforcer sa présence en Afrique tout en consolidant ses activités sur le territoire national.
    La publication de réalisations annuelles de Colorado n’a pas suscité un réel engouement chez les investisseurs.  Le titre qui s’est négocié en 2015 à hauteur de 113,7 millions de DH suivant un cours moyen de 76 DH, s’est maintenu à 59 DH au coup de cloche final de la séance du mercredi 6 avril. La société rétribuera tout de même, lors de la prochaine AGO fixée pour le 2 mai, ses actionnaires à titre de l’exercice 2015 avec un dividende ordinaire de 3 DH et un dividende exceptionnel de 1,25 DH par action.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc