×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Entreprises

    Comarit: Le dernier bateau passe chez Intershipping

    Par Ali ABJIOU | Edition N°:4746 Le 07/04/2016 | Partager
    Dès juin, le Boraq en ordre de bataille pour le démarrage de la campagne MRE
    Il rejoint son jumeau, le Bissat, dans la flotte de la jeune compagnie maritime
    le_bouraq_046.jpg

    Le Boraq va rejoindre le Bissat dans les rangs de la flotte de la compagnie marocaine Intershipping, une acquisition payée à plus de 34 millions de DH (Ph. Intershipping)

    Le Boraq, l’un des derniers bateaux de la Comarit, vient d’être vendu aux enchères en début de semaine par le tribunal de commerce de Tanger. Le bateau, un catamaran de la catégorie des fast ferrys a été adjugé à la compagnie maritime marocaine Intershipping pour environ 34 millions de dirhams. Pour Intershipping, le bateau est encore en excellente condition et le prix payé est correct, ce qui explique le nombre élevé de soumissionnaires qui voulaient l’acquérir et aussi l’envolée des prix, la mise aux enchères s’étant faite à 10 millions de dirhams.
    En effet, le Boraq est entré en service dans la mer Egée en 2000 sous le nom Highspeed III. Il affiche une tare de 3.000 tonnes avec une longueur de 72 mètres. Il peut accueillir jusqu’à 600 passagers. Il rejoindra son frère jumeau le Bissat, en service depuis quelques années chez Intershipping. La société ne compte pas le faire chômer. En effet, le Boraq devra entrer en service au plus vite, dès cet été. Il sera placé sur la liaison Tanger-Tarifa-Gibraltar, l’une des dernières à avoir été exploitée par la jeune société installée à Tanger, selon Rachid Chrigui, son directeur. Intershipping a déjà fait l’acquisition d’un autre bateau pour renforcer sa flotte en préparation de la campagne MRE, il s’agit du Novastar. C’est un ferry qui assure actuellement la liaison entre les ports de TangerMed et d’Algésiras. Avec 161 mètres de long et une capacité pour plus de 750 passagers. Le bateau est de récente construction, il est sorti des chantiers navals de la société ST Marine à Singapour en 2014. Il est équipé de stabilisateurs verticaux à bâbord et à tribord ce qui garantit une grande stabilité, un must pour naviguer dans les eaux agités du détroit. Intershipping est l’une des dernières sociétés de navigation marocaines à continuer en activité. Elle succède à la Comarit et à IMTC et doit faire face à une féroce concurrence espagnole avec d’importantes subventions, se plaint Chrigui.

     

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc