×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    Culture

    «Le live club», nouvel espace du Jazzablanca

    Par Aïda BOUAZZA | Edition N°:4745 Le 06/04/2016 | Partager
    Des concerts en after sont proposés
    S’y produiront des artistes comme La Bronze, Midnight Train, Malca…
    Le festival investira la ville avec sa nouvelle fanfare
    jazzablanca_045.jpg

    De gauche à droite, la maroco-québécoise, La Bronze, Osmose et Malca qui se produiront en after des concerts des têtes d’affiche au Live Club (Ph. Jazzablanca)

    Pour sa 11e édition, le Jazzablanca propose un nouvel espace. «Le live club» permettra aux festivaliers de prolonger la scène d’Anfa et de découvrir ou de redécouvrir des artistes comme la maroco-québécoise, La Bronze, connue pour avoir repris en darija le tube «Formidable» de Stromae. Ensuite se succèderont, Midnight Train, quintette marocain au répertoire jazz, soul et rythm’n’blues, Dar Jazz, autre quintette d’afro-jazz aux inspirations gnaoua, puis Funky Touch, un groupe oriental. L’on retrouvera également Malca, prodige de l’électro, déjà présent sur la scène du Jazzablanca lors de la 10e édition ou encore le groupe des années 70, Golden Hands, qui signe son grand retour sur scène. Ces concerts sont proposés en after des concerts des têtes d’affiche, ils seront également accessibles à 100 DH pour le grand public.
    En plus des concerts à l’Hippodrome, le festival investira aussi la ville. La première fanfare jazz marocaine portée par le batteur Jauk El Maleh, créée spécialement pour l’évènement, fera vibrer Casablanca. Il s’agit d’une rencontre inédite de musiciens de Dakka et fusion berbère-jazz accompagnée de circassiens et marionnettes géantes du Théâtre Nomade.  La première parade marquera l’ouverture de cette 11e édition les 16 et 17 avril sur la Corniche Ain Diab à 18H30. Des concerts sont également programmés en soirée au lounge Cas’Art du Sofitel Tour Blanche durant toute la période du festival. Par ailleurs, des ateliers de musique pour enfants seront animés au Studio des arts vivants et donneront lieu à un concert sur la Scène Anfa le mercredi 20 avril à 14H. La date limite des inscriptions est fixée au samedi 9 avril pour marquer le début des ateliers. Côté musiciens confirmés, des masterclass gratuites sont proposées par le festival en partenariat avec la Fondation Hiba. Initiées lors de la 10e édition par le luthiste Anouar Brahem, ces rencontres représentent de véritables moments privilégiés en groupes restreints avec des grands artistes. Cette année, ce sera le bassiste Richard Bona qui partagera et échangera au Studio Hiba.
    Les tickets sont disponibles sur www.ticket.ma à partir de 250 DH et les pass à 1.400 DH.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc