×
  • Compétences & RH
  • Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste Docs de Qualité Enquête de Satisfaction Chiffres clés Prix de L'Economiste 2019 Prix de L'Economiste 2018 Perspective 7.7 milliards Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
    International

    L’aéroport de Bruxelles ouvre partiellement

    Par L'Economiste | Edition N°:4743 Le 04/04/2016 | Partager

    L’aéroport international de Bruxelles «Zaventem» reprend partiellement une activité normale sous haute sécurité au trafic de passagers, avec trois vols symboliques, 12 jours après les attentats de Bruxelles. Trois départs ont eu lieu hier à destination de Faro (Portugal), Athènes et Turin. Les trois vols ont été assurés par Brussels Airlines. La compagnie aérienne a prévu pour aujourd’hui 16 vols européens (huit allers et huit retours) ainsi que la reprise de vols intercontinentaux. En matinée, quelques vols en provenance d’Afrique et un autre depuis New York étaient attendus à Zaventem, tandis qu’un vol à destination de New York et d’autres vers l’Afrique partiront dans la journée. Les attentats du 23 mars dernier auront un impact considérable sur les résultats financiers de Zaventem. L’aéroport de Bruxelles est en effet l’un des plus gros employeurs de Belgique. 260 entreprises y sont actives. Pour l’heure, difficile de chiffrer les pertes économiques pour les commerces et les compagnies aériennes. Chaque jour de fermeture pèse lourdement sur l’avenir économique de l’aéroport. Son chiffre d’affaires quotidien est estimé à 500.000 euros.

     

    • SUIVEZ-NOUS:

    • Assabah
    • Atlantic Radio
    • Eco-Medias
    • Ecoprint
    • Esjc