×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Economie

Textile technique
Le cluster décline son plan d’action

Par Hassan EL ARIF | Edition N°:4729 Le 15/03/2016 | Partager
La filière souhaite augmenter la valeur ajoutée

Le textile technique est l’un des nouveaux segments sur lequel le Maroc souhaite se positionner et remonter la chaîne de valeur d’une industrie en panne de compétitivité. L’on parle d’un chiffre d’affaires de plus de 10 milliards de DH pour 2015, dont 6 milliards à l’import, mais la nomenclature douanière ne permet pas d’appréhender avec exactitude l’ensemble des produits importés ni leur usage final. La première action effectuée par le cluster du textile technique porte sur le réseautage avec d’autres écosystèmes, tels que le cluster dédié à la mécatronique et l’électronique (CE3M) ) ainsi que le cluster dédié à l’Efficacité énergétique (EMC). L’objectif étant d’identifier les opportunités de synergie, notamment dans le domaine des textiles intelligents et des matériaux de construction. Le cluster a également procédé à des séances de formation et d’information des membres destinées à les aider à se positionner sur les différentes filières du secteur. L’écosystème s’est également planché sur les pistes de financement au profit des membres. Le cluster a d’ailleurs pris attache avec la Berd, la GIZ et Maroc PME. Un partenariat pourrait également être signé avec le cluster solaire pour la réalisation de projets collaboratifs. Le Maroc fabrique actuellement une large gamme de produits destinés à l’industrie automobile, aéronautique, ferroviaire, à l’agriculture… Un cluster dédié a été mis en place dans le cadre de la stratégie d’accélération industrielle 2015-2020. Il regroupe une dizaine d’unités industrielles spécialisées, des institutionnels, des centres de recherche & développement ainsi que des établissements de formation. L’objectif étant de se positionner sur des filières textiles techniques à forte valeur ajoutée. Le cluster a identifié un peu plus d’une dizaine de débouchés: industrie, BTP, vêtement technique, agriculture, infrastructures, santé…
Les industries aéronautique et ferroviaire représentent elles aussi un gisement intéressant pour la filière, qui a constitué le fer de lance du textile technique dans le monde. Les opérateurs nationaux tablent sur une progression annuelle de 5 à 6% par an à la faveur de la sous-traitance pour le compte des équipementiers aéronautiques et des constructeurs de lignes TGV, qui devrait s’accélérer.Le domaine du sport, marqué par la volonté continue d’améliorer les performances, présente également un fort potentiel pour le textile technique.
La demande pour les nouveaux textiles (fibres synthétiques et enduction), assurant sécurité et confort, est appelée à croître grâce à l’intérêt grandissant pour la pratique du sport.

Automobile, un potentiel de 60 millions de m2

L’automobile figure évidemment en premier lieu des filières à fort potentiel. Une voiture contient plus de 20 m2 de textile technique. Le Maroc développera une capacité de production d’un million de véhicules à l’horizon 2020 avec l’entrée en service de PSA Peugeot Citroën aux côtés de Renault et autres équipementiers. Mais les industriels tablent sur un rayon d’action plus large, s’étendant à l’UE et estimé à quelque 3 millions de véhicules. Soit un potentiel de 90 millions de m2 de tissu technique. Une étude sera bientôt lancée sur la partie intérieure de l’automobile pour identifier le potentiel de ce segment.

 

 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc