×L'Editorialjustice régions Dossiers Compétences & RH Société Brèves International Brèves internationales Courrier des Lecteurs Les Grandes Signatures Documents Lois à polémiques Docs de L'Economiste prix-de-la-recherche Prix de L'Economiste Perspective 7,7 Milliards by SparkNews Earth Beats Solutions & Co Impact Journalism Day cop22Spécial Cop22 Communication Financière
eleconomiste

Entreprises

Attijariwafa bank appuie la régionalisation avancée

Par Youness SAAD ALAMI | Edition N°:4729 Le 15/03/2016 | Partager
Le patron du groupe poursuit sa campagne de com à Fès
Agriculture, industrie, tourisme, Afrique… en priorité
6 milliards de DH pour accompagner 25.000 PME-PMI en 2016

MOHAMED El Kettani croit en la région de Fès-Meknès et veut le faire savoir. «Cette région aura un bel essor grâce à l’agriculture, les industries de transformation, le tourisme et bien d’autres secteurs», a affirmé le PDG du groupe Attijariwafa bank (AWB), lors d’une rencontre tenue à Fès. Des propos qui ne peuvent que réconforter ses hôtes de marque notamment Mohand Laenser, président de la région de Fès-Meknès, Said Zniber, wali de la région, Mohamed Kadiri, jusqu’ici wali-gouverneur de Meknès, Abdallah Bouano, maire de Meknès, Abdeljabbar Achab, président de la CGEM Meknès-Ifrane, ainsi que d’autres opérateurs économiques et clients de la prestigieuse banque.

Pour El Kettani, la régionalisation avancée permettra à nombre de régions de décoller. La rencontre de Fès s’inscrit dans cet esprit: «Appuyer la régionalisation avancée et poursuivre la tournée de communication engagée par AWB autour des sujets ayant trait à l’investissement». D’ailleurs, le groupe, à travers sa fondation, tient des rencontres régionales, dans le cadre du cycle «Échanger pour mieux comprendre». Il avait, à ce titre, tenu une première escale, l’an dernier, à Meknès.  Pour montrer son intérêt pour cette région et envoyer des messages clairs sur le potentiel d’investissement que recèle son territoire, El Kettani a noté que son groupe a investi dans 30 localités de Fès-Meknès, «même les plus reculées». «Nous sommes présents à Taounate, Tissa, Boulemane, Imouzzer, Ouadamlil, El Hajeb et bien d’autres communes de la région. Ceci, en plus de notre banque alternative Wafacash qui couvre tout le territoire, et qui compte quelque 1.500 agences au niveau national», indique-t-il. Une présence qui se distingue notamment par les ressources humaines. Ainsi, selon El Kettani, plus de 60% des cadres d’AWB de la région sont jeunes, ayant moins de 5 ans au sein du groupe. «Ceci étant, ces jeunes bénéficient de la formation adéquate pour servir et accompagner les investisseurs internationaux et nationaux de Fès-Meknès». En outre, la banque d’El Kettani accorde une place de choix aux PME-PMI, grâce à des solutions novatrices, à l’instar de la campagne d’accompagnement «Ana Maak». Chiffres à l’appui, le patron du groupe rappelle qu’AWB s’est engagée, en 2014, à financer les PME à hauteur de 12 milliards de DH, et elle a tenu son engagement. Il en est de même pour 2015, lorsque quelque 17.600 PME ont profité de 5 milliards de DH d’emprunt, et 12,7 milliards de DH pour les PMI.

Pour 2016, AWB met sur la table 6 milliards de DH pour accompagner 25.000 petites entreprises. Car, selon son patron, «ceci témoigne de la confiance accordée à la clientèle… et c’est la seule solution pour accompagner les jeunes». Riche d’une expérience de 112 ans (créé en 1904), le groupe AWB est présent dans 14 pays africains. A ce titre, son management a appelé les opérateurs fassis, exportateurs aussi, à investir en Afrique. «Surtout que Fès jouit d’une belle image auprès de la communauté tijane». Grâce à son réseau d’agences, le groupe AWB pourrait lui faciliter l’échange et le partenariat avec d’autres pays du continent. En témoignent les 4.186 entrepreneurs, venant de 30 pays (dont 24 d’Afrique), qui ont assisté, fin février, au forum d’AWB à Casablanca. «Nous sommes en train de quantifier les résultats de cette rencontre et les partenariats issus des 4.000 réunions de travail tenues à cette occasion», conclut El Kettani.

L’apport de la Fondation AWB

La Fondation AWB initie des actions sociales, caritatives et de formation. Elle s’engage dans l’accompagnement de l’éducation primaire, le supérieur, et les masters. A travers Inajaz Al Maghreb, ladite fondation encourage la création d’emploi, l’entrepreneuriat, l’innovation et l’esprit d’initiative. A ces actions s’ajoutent les rencontres-débats tenues dans les régions. Celles-ci sont très sollicitées. Elles rapprochent les jeunes étudiants ou lauréats de grandes écoles et universités du monde des affaires, des opérateurs et de l’emploi. 

 

  • SUIVEZ-NOUS:

  1. CONTACT

    +212 522 95 36 00
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]
    [email protected]

    70, Bd Al Massira Khadra
    Casablanca, Maroc

  • Assabah
  • Atlantic Radio
  • Eco-Medias
  • Ecoprint
  • Esjc